Chapelle de Malodène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chapelle de Malodène
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle de prieuré
Rattachement Diocèse de Cahors
Début de la construction XIIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2015)
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Lot
Commune Martel
Coordonnées 44° 57′ 53″ nord, 1° 36′ 41″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle de Malodène
Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Chapelle de Malodène
Géolocalisation sur la carte : Lot
(Voir situation sur carte : Lot)
Chapelle de Malodène

La chapelle de Malodène est une chapelle catholique située à Martel (Lot), en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

La chapelle de Malodène est située dans le département français du Lot, sur le territoire de la commune de Martel, au lieu-dit Malodène.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle est le seul élément subsistant du prieuré de Maradénou se trouvant dans l'ancienne paroisse Saint-Martin de Loupchat, dont la date de fondation n'est pas connue. Il appartenait à l'Ordre des ermites de l'Artige[1],[2], fondé au début du XIIe siècle en Limousin. Il appliquait la règle de saint Augustin. Ce prieuré dépendait du celui de Maradène, établi sur la commune de Végennes en Corrèze, et avait le même prieur.

La chapelle peut dater de la fin du XIIe siècle ou du début du XIIIe siècle.

En 1384, on trouve la trace d'un hommage de Maradenou à la vicomté de Turenne. En 1474, les prieurés de Maradène et de Maradénou passent d'un chanoine de l'ordre de l'Artige à Guy d'Ornhac qui les unit à sa cure de Martel.

D'après l'abbé Clary, l'église était ruinée en 1679. L'inscription « fait par moy Jean Louis Layeria 1691 » doit sans doute correspondre à une campagne de travaux de réparation.

En 1751, les possessions du prieuré de l'Artige sont passés au collège des Jésuites de Limoges.

La chapelle a été vendue comme bien national pendant la Révolution. La chapelle est utilisée comme bâtiment agricole.

La chapelle a été en partie restaurée en 1997.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 2015[3].

Description[modifier | modifier le code]

La chapelle a un plan rectangulaire de 15 m sur 5 m, avec une hauteur de 12 m. C'est une construction rustique, en moellons, parfois appareillés avec des joints d'argile. La voûte est en berceau brisé. Le chevet est plat, percé d'une haute fenêtre étroite en arc brisé.

Décor[modifier | modifier le code]

L'église est ornée de fresques sur le thème de la « Shoah » par le peintre Miklos Bokor.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Ordre de l'Artige (ermites)
  2. L'ancien prieuré de l'Artige est situé au sud de Saint-Léonard-de-Noblat (René Crozet, L'ancien prieuré de l'Artige (Haute- Vienne), p. 35-41, dans Bulletin monumental, 1957, volume 115, no 1 lire en ligne).
  3. Arrêté d'inscription de la chapelle située au lieu-dit Malodène

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Girault, Marguerite Guély, Le prieuré de Maradénou, commune de Martel, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, tome CXXIX, 2008, p. 81-97.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

.