Chapelle Sainte-Marie d'Eunate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle Sainte Marie d'Eunate
Image illustrative de l'article Chapelle Sainte-Marie d'Eunate
Présentation
Nom local Iglesia de Santa María de Eunate (es)
Eunateko Andre Mariaren Eliza (eu)
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Pampelune
Début de la construction fin du XIIe siècle
Fin des travaux fin du XIIe siècle
Style dominant Roman
Gothique primitif
Protection Classée BIC (1931)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Navarre Navarre
Commune Muruzábal
Coordonnées 42° 40′ 21″ nord, 1° 45′ 42″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Navarre

(Voir situation sur carte : Navarre)
Chapelle Sainte Marie d'Eunate

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Chapelle Sainte Marie d'Eunate

La chapelle Sainte-Marie d'Eunate est une église romane de la fin du XIIe siècle, située en Navarre (Espagne) sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, plus précisément sur le Camino aragonés, cinq kilomètres avant d'arriver à Puente la Reina. Elle n'est pas dans un village, mais isolée dans la campagne.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle a une forme octogonale, et est entourée d'un cloître, son abside, dont les modillons représentent des visages humains, est pentagonale à l'extérieur et semi-circulaire à l'intérieur.

Son origine est mystérieuse. Depuis la fin du XIXe siècle, différentes théories ont expliqué l'origine et la fonction d'Eunate. En raison de son plan octogonal, on a pensé qu'il s'agissait d'une église templière, en lien avec le Saint-Sépulcre de Torres del Rio, un peu plus loin sur le chemin de Compostelle, ou d'autres églises à plan centré, comme le couvent templier de Tomar au Portugal, l'église du Temple à Londres ou le Saint-Sépulcre de Pise. Cette origine templière supposée et l'isolement du site ont nourri des explications ésotériques et entretiennent l'aura de mystère qui entoure l'église. Car la présence de chevaliers Templiers dans cette partie de la Navarre n'est pas très documentée, au contraire de celle de l'autre grand ordre militaire, les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, ou Hospitaliers, qui tenaient des hôtels pour les pèlerins de Saint-Jacques. Des ossements et des coquilles de saint-Jacques ont été retrouvées à Eunate, ce qui accrédite la thèse de la chapelle d'un hospice accueillant les pèlerins.

Protection[modifier | modifier le code]

La chapelle fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Iglesia de Santa María de Eunate et le n° de référence RI-51-0000770.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]