Championnat du monde d'échecs 1993 (classique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Championnat du monde d'échecs PCA 1993 a vu s'affronter le tenant du titre, le russe Garry Kasparov et le britannique Nigel Short à Londres de septembre à octobre 1993. Il fut remporté par Kasparov.

Contexte[modifier | modifier le code]

Nigel Short est le vainqueur des matchs des candidats du cycle de la Fédération internationale des échecs. En 1993, le président de la FIDE annonce unilatéralement que le match pour le titre se déroulera à Manchester sans avoir négocié avec les joueurs comme les règles de la FIDE l'exigent. En réponse, Short et Kasparov fondent la Professional Chess Association et organisent leur propre match de championnat du monde, dit PCA, puis classique, créant un schisme du titre de champion du monde qui durera jusqu'en 2006, où le champion du monde dit "classique", Vladimir Kramnik, a joué contre le champion du monde dit "FIDE", Veselin Topalov, pour unifier le titre.

La FIDE, suite à cette séparation, ne reconnait pas la validité de ce match et considère que les deux joueurs se sont exclus du cycle de championnat du monde (retirant ainsi à Kasparov son titre de champion du monde). Elle organise un match entre Jan Timman et Anatoli Karpov pour le titre.

Ces événements ont créé pour la première fois de l'histoire deux titres différents de Champion du monde des échecs.

Qualification[modifier | modifier le code]

Pour se qualifier, Nigel Short a battu successivement Jon Speelman (en janvier-février 1991), Boris Guelfand (en août 1991), Anatoli Karpov (en avril 1992) et Jan Timman (en janvier 1993) lors des matchs des candidats.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le match était au meilleur des 24 parties.

Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Total
Kasparov 2815 -87 1 ½ 1 1 ½ ½ 1 ½ 1 ½ ½ ½ ½ ½ 1 0 ½ ½ ½ ½ 12.5 / 20
Short 2665 +63 0 ½ 0 0 ½ ½ 0 ½ 0 ½ ½ ½ ½ ½ 0 1 ½ ½ ½ ½ 7.5 / 20

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Helmut Pfleger, Hartmut Metz, Schach WM 1993, éd. Olms, 1993
  • Nicolas Giffard, Le Nouveau Guide des Échecs, éd. Robert Laffont, 2009
  • (en) Andre Schulz, The Big Book of World Chess Championships : 46 Title Fights — from Steinitz to Carlsen, Alkmaar, New in Chess, , 351 p. (ISBN 978-90-5691-635-0), p. 248-256

Liens externes[modifier | modifier le code]