Championnat de France féminin de football 1982-1983

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 1
1982-1983
Généralités
Sport Football féminin
Organisateur(s) FFF
Édition 9e
Lieu(x) Drapeau : France France
Participants 48
Matchs joués 245
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2 1982-1983

Palmarès
Tenant du titre Stade de Reims
Vainqueur VGA Saint-Maur
Deuxième FCF Hénin-Beaumont

Navigation

Le Division 1 1982-1983 est la 9e édition du championnat de France féminin de football. Les premiers niveau national du championnat féminin ont un format particulier lors de cette saison, en effet, lors d'une première phase, l'ensemble des équipes de première et deuxième division s'affrontent lors d'une phase commune opposant quarante-huit clubs répartis dans huit groupes de six équipes, en une série de douze rencontres jouées durant la première partie de la saison de football. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont alors qualifiées pour participer à la Division 1 et les trois derniers participent à la Division 2.

Dans un deuxième temps, les équipes participantes au championnat de première division sont réparties en quatre groupes de six équipes qui s'affrontent à deux reprises durant la deuxième moitié de la saison. Les meilleures équipes de chaque groupe se qualifient ensuite pour les demi-finales, avant que les deux meilleures équipes ne s'affrontent lors de la finale du championnat à la fin de la saison.

Lors de l'exercice précédent, l'AS Saint-Quentin, le Calais Beau-Marais FC, le FCF Valence, l'US Beaumont, le FF Choletais, le FC Bergot, le Dreux Femmes, ont gagné le droit de participer au tournoi préliminaire après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives.

À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le FCF Hénin-Beaumont lors de la séance de tirs au but (7-6). Le Toulouse OAC est quant à lui relégué pour des raisons administratives et financières.

Participants[modifier | modifier le code]

Ces tableaux présentent les vingt-quatre équipes qualifiées pour disputer le championnat 1982-1983. On y trouve le nom des clubs, la date de création du club, l'année de la dernière montée au sein de l'élite, la division dans laquelle ils évoluaient auparavant, le nom des stades ainsi que la capacité de ces derniers.

Le championnat comprend quatre groupes de six équipes.

Légende des couleurs
  •      Champion de Division 1 la saison précédente.
  •      Promu de division inférieure.
  • Voir l’image vierge
    Localisation des clubs engagés dans le groupe A du championnat.
    Groupe A
    Nom du club Date de
    création
    Dernière
    montée
    Division
    1981-1982
    Stade Capacité Vict.
    AS Étrœungt - 1975 D1 - - 3
    AS Nancy-Lorraine - 1980 D1 Stade Marcel-Picot (Annexe) - /
    ES Juvisy-sur-Orge 1971 1980 D1 Stade Georges Maquin 2 000 /
    FC Metz - - D1 - - /
    FCF Hénin-Beaumont 1972 - D1 Stade Octave-Birembaut 3 000 /
    AS Saint-Quentin 1980 1982 Div. Inf. Stade Philippe Roth - /
    Voir l’image vierge
    Localisation des clubs engagés dans le groupe B du championnat.
    Groupe B
    Nom du club Date de
    création
    Dernière
    montée
    Division
    1981-1982
    Stade Capacité Vict.
    AS Moulins - 1980 D1 - - /
    Caluire SCSC 1968 1976 D1 Stade Terre des Lièvres - /
    FR Sessenheim - 1981 D1 - - /
    Stade de Reims 1968 - D1 - - 5
    US Orléans - 1980 D1 - - /
    VGA Saint-Maur 1968 - D1 Stade Adolphe-Chéron - /
    Voir l’image vierge
    Localisation des clubs engagés dans le groupe C du championnat.
    Groupe C
    Nom du club Date de
    création
    Dernière
    montée
    Division
    1981-1982
    Stade Capacité Vict.
    ASF Muret - 1980 D1 Stade Clément Ader 3 001 /
    ES Arpajonnaise - 1980 D1 Stade du Pont - /
    FC Lyon 1970 1978 D1 Plaine de Gerland 2 200 /
    Olympique de Marseille 1920 1975 D1 Stade de la Pépinière - /
    Toulouse OAC 1980 1981 D1 Stade de la Ramée 3 000 /
    US Cannes-Bocca - 1980 D1 Stade Pierre de Coubertin - /
    Voir l’image vierge
    Localisation des clubs engagés dans le groupe D du championnat.
    Groupe D
    Nom du club Date de
    création
    Dernière
    montée
    Division
    1981-1982
    Stade Capacité Vict.
    ASJ Soyaux 1968 - D1 Stade Léo-Lagrange 400 /
    Saint-Brieuc SC 1973 - D1 Stade Fred-Aubert 13 500 /
    Stade quimperois - - D1 - - /
    US Montfaucon - 1980 D1 Stade du Péché - /
    FC Bergot 1974 1982 Div. Inf. Stade Kérédern - /
    FF Choletais - 1982 Div. Inf. - - /

    Compétition[modifier | modifier le code]

    Tour préliminaire[modifier | modifier le code]

    Le tour préliminaire est composé des quarante-huit équipes de Division 1 et de Division 2 qui sont réparties dans huit groupes de six.

    Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut deux points, le match nul un et la défaite zéro.

    Critères de départage en cas d'égalité au classement :

    1. classement aux points des matchs joués entre les clubs ex æquo ;
    2. différence entre les buts marqués et les buts concédés par chacun d’eux au cours des matchs qui les ont opposés ;
    3. différence entre les buts marqués et les buts concédés sur la totalité des matchs joués dans le championnat ;
    4. plus grand nombre de buts marqués sur la totalité des matchs joués dans le championnat ;
    5. en cas de nouvelle égalité, une rencontre supplémentaire aura lieu sur terrain neutre avec, éventuellement, l’épreuve des tirs au but.


    Légende des couleurs
  •      Joue le titre de Division 1.
  •      Joue le titre de Division 2 et la relégation.
  • T Tenant du titre.
    P Promu de division inférieure.

    Classements incomplets. France Football a publié des classements incomplets (quelques résultats manquants, matches remis ou résultats non parvenus) entre la fin de l'année 1982 et le début de l'année 1983.

    Groupe A
    Cls Equipe Pts
    1 AS Étrœungt 18
    2 FCF Hénin-Beaumont 16
    3 AS Saint-Quentin P 8
    4 US Fécamp 7
    5 FOS Hem 6
    6 Calais Beau-Marais FC P 3
    Groupe B
    Cls Equipe Pts
    1 FC Metz 15
    2 AS Nancy-Lorraine 11
    3 FR Sessenheim
    4 US Foug
    5 ASPTT Strasbourg
    6 FC Baldersheim
    Groupe C
    Cls Equipe Pts
    1 FC Lyon 16
    2 US Orléans 14
    3 AS Moulins 13
    4 AS Valentigney P 8
    5 FC Vendenheim 6
    6 RC Saint-Étienne 3
    Groupe D
    Cls Equipe Pts
    1 Caluire SCSC 17
    2 Olympique de Marseille 15
    3 US Cannes-Bocca 11
    4 FCF Valence 11
    5 Beaucaire Olympique 3
    6 Grenoble FF 1
    Groupe E
    Cls Equipe Pts
    1 ASF Muret 14
    2 ES Arpajonnaise 14
    3 L'Union Toulouse 13
    4 ASPTT Bordeaux 10
    5 US Beaumont P 5
    6 US Colomiers 2
    Groupe F
    Cls Equipe Pts
    1 ASJ Soyaux 19
    2 US Montfaucon 15
    3 FF Choletais P 11
    4 Rochefort FC 8
    5 AAJ Blois 5
    6 Olympique de Royan 2
    Groupe G
    Cls Equipe Pts
    1 Stade quimperois 16
    2 Saint-Brieuc SC 13
    3 FC Bergot P 13
    4 FCF Condéen 12
    5 US Mans 4
    6 Dreux Femmes P 2
    Groupe H
    Cls Equipe Pts
    1 VGA Saint-Maur 16
    2 Stade de Reims T 13
    3 ES Juvisy-sur-Orge 13
    4 Paris SG 10
    5 AO Boranaise 7
    6 FCF Colombes P 1

    Tour principal de première division[modifier | modifier le code]

    Pour le tour principal de deuxième division, voir l'article sur la Division 2 1982-1983.

    Classement

    Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut deux points, le match nul un et la défaite zéro.

    Critères de départage en cas d'égalité au classement :

    1. classement aux points des matchs joués entre les clubs ex æquo ;
    2. différence entre les buts marqués et les buts concédés par chacun d’eux au cours des matchs qui les ont opposés ;
    3. différence entre les buts marqués et les buts concédés sur la totalité des matchs joués dans le championnat ;
    4. plus grand nombre de buts marqués sur la totalité des matchs joués dans le championnat ;
    5. en cas de nouvelle égalité, une rencontre supplémentaire aura lieu sur terrain neutre avec, éventuellement, l’épreuve des tirs au but.


    Légende des couleurs
  •      Qualifié pour les demi-finales de la compétition.
  • T Tenant du titre.
    P Promu de division inférieure.

    Source : France Football, N°1942 du 28 juin 1983 p.23

    Groupe A
    Cls Equipe Pts
    1 FCF Hénin-Beaumont 15
    2 AS Étrœungt 13
    3 ES Juvisy-sur-Orge 9
    4 FC Metz 8
    5 AS Nancy-Lorraine 7
    6 AS Saint-Quentin P 6
    Groupe B
    Cls Equipe Pts
    1 VGA Saint-Maur 18
    2 AS Moulins 15
    3 Stade de Reims T 13
    4 US Orléans 8
    5 Caluire SCSC 6
    6 FR Sessenheim 2
    Groupe C
    Cls Equipe Pts
    1 US Cannes-Bocca 18
    2 FC Lyon 13
    3 ASF Muret 13
    4 Olympique de Marseille 7
    6 ES Arpajonnaise 6
    5 L'Union Toulouse 3
    Groupe D
    Cls Equipe Pts
    1 ASJ Soyaux 17
    2 Stade quimperois 15
    3 US Montfaucon 9
    4 FC Bergot P 9
    5 Saint-Brieuc SC 7
    6 FF Choletais P 3
    Résultats

    Phase finale[modifier | modifier le code]

    Source : Erik Garin et Hervé Morard, « France - List of Women Final Tables », sur rsssf.com

        Pierrelatte
     
    1er gr.B VGA Saint-Maur 2 3
        1er gr.C US Cannes-Bocca 0 2  
    VGA Saint-Maur 1 (7)
        FCF Hénin-Beaumont 1 (6)
     
     
    1er gr.A FCF Hénin-Beaumont 2 2
        1er gr.D ASJ Soyaux 0 4


    Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

    Tableau d'honneur
    Championnat de France de football féminin  1982-1983
    Champion VGA Saint-Maur (1er titre)
    Dauphin FCF Hénin-Beaumont
    Promotions et relégations
    Promus en Division 1/2 (Tour préliminaire) SMUC Saint-Joseph
    Étoile de Menton
    Toulouse OM
    Langon FC
    Poissy JSF
    AS Gagnerie
    US Villaines
    Tours EC
    FCE Le Neubourg
    AC Cambrésien
    ASFF Épinal
    AS Toussieu
    Relégués en Division d'Honneur Toulouse OAC[1]

    Statistiques[modifier | modifier le code]

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Le Toulouse OAC est relégué administrativement bien qu'ayant obtenu le maintien sportivement, pour des raisons financières.