Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain existe depuis près de 200 ans[1] et compte plus de 7 500 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

Historique[modifier | modifier le code]


Joseph-Xavier Perrault, fondateur de la Chambre de commerce du district de Montréal
Les membres de la Chambre de commerce du district de Montréal, 1944.

En 1822, Thomas Blackwood (en) fonde le Committee of Trade, qui devient en 1842 le Board of Trade. Le Board of Trade crée en 1863 le Bureau du Maître de Port ainsi que la Bourse des céréales. En 1887, Joseph-Xavier Perrault fonde la Chambre de commerce du district de Montréal pour représenter la communauté d’affaires francophone. La Chambre de commerce du district de Montréal crée en 1898 la revue Commerce, un bulletin d’information destiné aux gens d’affaires.

En 1907, la Chambre de commerce du district de Montréal crée HEC Montréal est créé par la Chambre de commerce du district de Montréal en 1907, puis la Fédération des chambres de commerce de la province du Québec deux ans plus tard. Le Board of Trade élabore en 1925 une constitution et des règlements pour la Chambre de commerce du Canada. La Chambre et le Board of Trade créent conjointement les Œuvres de la santé (organisme précurseur de Centraide) en 1960. Neuf ans plus tard, le Board of Trade participe à la mise sur pied du tout premier cégep anglophone de Montréal, le Collège Dawson.

Le World Trade Centre Montréal voit le jour en 1984[2], et représente la nouvelle entité de la Chambre. Deux ans plus tard, une femme est élue pour la première fois à la présidence du Board of Trade : Manon Vennat. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain créée l’Académie des Grands Montréalais en 1988, puis l’Institut du commerce électronique en 1990. Le Bureau de commerce de Montréal (Montreal Board of Trade) et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain fusionnent en 1992, créant ainsi une association bilingue. En 1994, la Chambre met sur pied Info entrepreneurs[3], un centre d'information d'affaires.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est dirigée par Michel Leblanc depuis . Elle crée à l’occasion de son 190e anniversaire la Constellation des Grands Montréalais[4].

En 2010, elle met sur pied Interconnexion[5], un programme d’intégration et de maillage professionnels appuyé par le gouvernement du Québec.

Dans le cadre de la Stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française 2016-2021 du gouvernement du Québec, la Chambre lance en 2016, avec l’appui du ministère de la Culture et des Communications du Québec, le programme de jumelage linguistique J’apprends le français[6], qui propose des cours de français gratuits et pratiques destinés aux commerçants sur leur lieu de travail.

Toujours en 2016, la Chambre repense son image de marque afin d'accroître son influence et de consolider ses services aux entreprises en créant une nouvelle bannière : Acclr – services aux entreprises. Acclr regroupe les services d’experts offerts par la Chambre ainsi qu’un centre de ressources aux entreprises[7].

Organisation de conférences[modifier | modifier le code]

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain organise près de 200 événements par année tels que des tribunes publiques, des conférences, des rencontres d'affaires, des activités de réseautage et des missions commerciales[8]. Des acteurs des scènes politiques fédérale, provinciale et municipale y ont présenté leur vision du développement de la région métropolitaine de Montréal, dont les anciens premiers ministres du Canada : Pierre Elliott Trudeau, Jean Chrétien, Paul Martin[9], Stephen Harper[10], et du Québec : René Lévesque[11], Lucien Bouchard, Jean Charest[12], Pauline Marois[13] et Philippe Couillard[14].

De 1978 à 2016, la Chambre souligne annuellement, grâce à son événement « Hommage aux Grands Montréalais », les réalisations de personnalités de la vie économique, culturelle, scientifique et sociale ayant contribué au développement et à la renommée de Montréal.[15] En 2017, au cours d’une cérémonie organisée par la Ville de Montréal, les 132 personnalités ayant reçu le titre de Grand Montréalais sont reconnues par l’Ordre de Montréal, une nouvelle distinction honorifique créée par la Ville en guise de legs pour le 375e anniversaire de la fondation de Montréal[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique », sur www.ccmm.ca
  2. « World Trade Centre Montréal », sur acclr.ccmm.ca
  3. « Info entrepreneurs », sur acclr.ccmm.ca
  4. « Constellation des Grands Montréalais », sur Congresmtl.com
  5. « Interconnexion », sur acclr.ccmm.ca (consulté le 26 novembre 2019)
  6. « J'apprends le français », sur mcc.gouv.qc.c (consulté le 15 octobre 2019)
  7. « Une nouvelle image de marque », sur ccmm.ca (consulté le 15 octobre 2019)
  8. « Formation et événements | Chambre de commerce du Montréal métropolitain », sur www.ccmm.ca
  9. « Paul Martin livre un discours de PM aux gens d'affaires de Montréal », sur TVA Nouvelles
  10. « Stephen Harper rencontre les gens d'affaires », sur TVA Nouvelles
  11. « Allocution du Premier ministre du Québec, Monsieur René Lévesque, devant la Chambre de commerce de Montréal, le 8 février 1977 | La Société du patrimoine politique du Québec », sur www.archivespolitiquesduquebec.com
  12. « Jean Charest devant la Chambre de commerce », sur TVA Nouvelles
  13. « Pauline Marois met Montréal au coeur de ses priorités économiques | Le premier budget Marceau », sur Radio-Canada.ca
  14. « Couillard promet 350 millions pour agrandir le Palais des congrès de Montréal | Élections Québec 2018 », sur Radio-Canada.ca
  15. « Les Grands Montréalais, tous des bâtisseurs », sur ledevoir.com (consulté le 15 octobre 2019)
  16. « Les Grands Montréalais feront briller l’Ordre de Montréal », sur ccmm.ca (consulté le 15 octobre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]