Chaim Yaakov Rottenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rottenberg.
Chaim Yaakov Rottenberg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Enfant
Autres informations
Religion

Chaim Yaakov Rottenberg (octobre 1909[1], Vadowicz, Pologne-28 août 1990, Paris) est un grand-rabbin orthodoxe non-consistorial français, d'origine polonaise (galicienne). Il a été le troisième grand-rabbin de la synagogue de la rue Pavée[2], dans le Pletzl, au cœur du Marais, au 10 rue Pavée, dans le 4e arrondissement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Chaim Yaakov Rottenberg est né en octobre 1909 (5670) à Vadowicz, en Pologne. Il est le septième des neuf enfants du grand-rabbin Markus Rottenberg[3]né le 10 avril 1872[4] à Cracovie, en Galicie,Pologne et de Sara Hendel Rottenberg née Friedman[5], née à Dentskrennis, en novembre 1876[6].

Le grand-rabbin Markus Rottenberg faisait partie à Cracovie des Moetzes Gedolei Hatorah[7],[8].

Le grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg étudia, comme ses autres frères, dans les yeshivot de Telshe, Mir et Brisk[9].

Sa famille immigre à Anvers, en Belgique, en 1911.

Son père, le grand-rabbin d'Anvers depuis 1918, le grand-rabbin Markus Rottenberg, de Vittel, en France, sera déporté à Auschwitz où il meurt. La sœur aînée du grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg, sous son nom de mariée (Recha Sternbuch)[10], à partir de la Suisse, jouera un rôle important dans le sauvetage des Juifs, durant la Seconde Guerre mondiale. Elle qui a sauvé tant de vies n'a pas pu sauver celle de son célèbre père[11].

L'épouse du grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg est Rivka Melchior née à Sosnowiec (Sosnovitz, Sosnowitz), en Pologne, en 1920[12]. Ils ont 4 enfants: 2 fils, dont le cadet est le grand-rabbin Mordechai Rottenberg et deux filles, dont l'aînée Sara est mariée au rabbin Yitzhak Katz.

Anvers[modifier | modifier le code]

Paris[modifier | modifier le code]

Chaim Yaakov Rottenberg a été le troisième grand-rabbin de la synagogue de la rue Pavée[2], dans le Pletzl, au cœur du Marais, au 10 rue Pavée, dans le 4e arrondissement de Paris.

Venant d'Anvers, en Belgique, il succède au grand-rabbin Samuel Jacob Rubinstein, à la tête de l'Agudas Hakehilos[13] (אֲגֻדָּת־הַקְּהִלּוֹת, Union des communautés[14]),[15]. Une condition de la venue du grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg à Paris fut qu'un fils lui succèderait. À son décès, son deuxième fils, Mordechai Rottenberg prendra sa succession et est l'actuel grand-rabbin de la communauté[16].

Le grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg aura une influence importante dans divers domaines, en particulier dans celui de l'éducation[17], et dans celui de la cacherouth (indépendante du Consistoire)[18],[19].

Il est décédé à Paris le mardi 28 août 1990 (7 Eloul 5750). Il est inhumé dans le cimetière de la Communauté juive d'Anvers, situé en Hollande.

Coutume du grand-rabbin Chaim Yaakov Rottenberg[modifier | modifier le code]

À la synagogue de la rue Pavée, il portait en public le shtreimel seulement dans l'obscurité à Seouda Chlichit, le troisième repas du Shabbat, entre Minha et Maariv.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir, Biographie : "le Rouv: visionnaire et éducateur d'hommes". Chiourim.com.
  2. a et b Après le grand-rabbin Joel Leib HaLevi Herzog et le grand-rabbin Samuel Jacob Rubinstein
  3. Voir Friedenson & Kranzler, 1999, p. 23.
  4. Voir, Klarsfeld, 1978.
  5. Voir, (en) Marcus Rottenberg. The Central Database of Shoah Victims' Names. Yad Vashem.
  6. Voir, Klarsfeld, 1978. Le jour n'étant pas indiqué.
  7. voir Friedenson & Krantzler, 1999, p. 23-24.
  8. Des photos du rabbin Mordechai Rottenberg et de son épouse sont publiées dans l'ouvrage de Friedenson & Krantzler, 1999, p. 24.
  9. Voir Friedenson & Kranzler, 1999, p. 24
  10. Elle est la cinquième des neuf enfants du grand-rabbin Mordechai Rottenberg, voir Friedenson & Kranzler, 1999, p. 23.
  11. Vers la fin de la guerre, Recha Sternbuch obtint que son père, le grand-rabbin Mordechai Rottenberg soit libéré. Mais il refuse sa liberté, si elle ne s'accompagne pas de celle des autres détenus à Vittel. Il n'obtient pas une réponse favorable. Il meurt ainsi que son épouse, Dvora Rottenberg, à Auschwitz. Voir Friedenson & Kranzler, 1999, p. 23-24. Il semble que le prénom est Sara et non Dvora Rottenberg!
  12. Voir, Serge Golan. Disparition de la rabbanite Rivka Rottenberg zal. Hamodia.fr.
  13. Voir Nancy L. Green, 1986, p. 85-87
  14. Cette Union des communautés était issue de neuf sociétés israélites orthodoxes
  15. Voir, (en) Mark Kurlansky A Chosen Few: The Resurrection of European Jewry, 2008, p. 169.
  16. Son beau-frère, le rabbin Yitshak Katz ouvrira une yeshiva dissidente, au 13 rue Pavée, appelée Yeshivat Yad Mordechai
  17. Voir, Serge Golan. Un siyoum haShass placé sous le signe du Rouv zatzal. Hamodia.fr. 2 septembre 2009.
  18. 2001 Kosher Supervision Guide - International -France to Ireland
  19. Dei'ah VeDibur - Information & Insights -NEWS, 22 Adar 5762, March 6, 2002

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nancy L. Green. The Pletzl of Paris. Jewish Immigrant Workers in the Belle Epoque. Holmes & Meier: New York et Londres, 1986. (ISBN 0-8419-0449-9)
  • (en) Joseph Friedenson et David Kranzler. Heroine of Rescue. The incredible story of Recha Sternbuch who saved thousands from the Holocaust. Mesorah: Brooklyn, New York, 1984, 1999. (ISBN 0-89906-460-4)
  • (en) Gutta Sternbuch et David Kranzler. Gutta. Memories of a Vanished World. A Bais Yaakov Teacher's Poignant Account of the War Years, with a Historical Overview. Feldheim: Jérusalem et New York, 2005. (ISBN 1-58330-779-6)
  • Koutrass: No. 25: Un numéro en hommage au grand-rabbin 'Hayim Ya'akov Rottenberg z.ts.l., de la communauté orthodoxe de la rue Pavée.
  • (en) Mark Kurlansky. A Chosen Few: The Resurrection of European Jewry. Random House Publishing Group, 2008. (ISBN 0307482898) (ISBN 9780307482891)
  • (en) Tuvia Freund (rabbin). The Establishment of the Torah Community in Paris, France. Hamodia (New York). Features, 24 septembre 2015, p. 15-21.