Château de la Pérouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de la Pérouse
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Bertrand de la Pérouse
Coordonnées 45° 30′ 25″ nord, 6° 03′ 39″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Montmélian

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Château de la Pérouse

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Pérouse

Le château de la Pérouse est une ancienne maison forte située en France sur la commune de Montmélian, dans le département de Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Bâtie au XIIIe siècle, elle fut durant le Moyen Âge le centre de la seigneurie de La Pérouse et de Chamousset, avant de laisser place à une maison d'habitation du XIXe siècle,

Situation[modifier | modifier le code]

Sur une haute terrasse, dominant le village d'Arbin, au pied du rocher des Calloudes.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1274[2], Guillaume de Bertrand ou Bertrandis, noble originaire de Moûtiers, s'installe à Montmélian. En 1306[2], Jean de Bertrand, son fils, est le premier à porter le titre de seigneur de La Pérouse et de Chamousset. Il est en possession du château en 1323[2]. Hugues Ier de Bertrand y teste en 1347[2].

Le [2], il se tient au château une réunion des députés de Berne, de Bresse, de France, de Fribourg, de Genève et de Romont.

Le [2], lors d'un voyage à Montmélian, la cour de Savoie, venu de Chambéry, s'installe au château.

En 1597[2], on relève Hugon Bertrand, seigneur de La Pérouse.

Lors des sièges du fort de Montmélian, et notamment lors du siège de 1600, des batteries, visant ce dernier, y furent installées contre.

En 1810[2], François-Joseph, comte de La Pérouse dit de Saint-Rémy, colonel de cavalerie dans les armées sardes, mort à Munich en 1816[2], vend le château à monsieur Jean-Claude Chapperon ; ses arrière-petit-fils, les Tardy, le vendirent, en 1933[2], à la famille Billoud.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de la Pérouse se présente aujourd'hui comme une grosse maison quadrangulaire construite, en 1852, par monsieur Alexis Falcoz, avocat. Haute d'un étage sur rez-de-chaussée, érigée sur une terrasse et qui présente les caractéristiques d'une maison du XVIIIe siècle.

Au début du XXe siècle, on en distinguait encore le mur d'enceinte ; restes de murs superposés du château médiéval.

Une vue, datée de 1675, reprise dans le « Theatrum Sabaudiæ » nous donne une description du château à cette époque. Il comprend quatre corps de logis, flanqués de tours. On accédait à la terrasse à l'est par le chemin de la Pérouse. L'enceinte s'étendait alors à la colline adossée au pied de la montagne jusqu'au chemin des Fontaines. Un puits et une citerne, que la tradition orale fait communiquer avec le château de Montmélian, situés dans la cour complétaient cet ensemble.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Michèle Brocard 1995] Michèle Brocard (ill. Edmond Brocard), Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages », , 329 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 190-191.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail
  2. a b c d e f g h i et j Michèle Brocard 1995, p. 190-191.