Château de Waleffe Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Waleffe Saint-Pierre
Image illustrative de l’article Château de Waleffe Saint-Pierre
Les Waleffes, le château.
Nom local Château de Les Waleffes
Période ou style Art mosan
Architecte J. Verniole
Début construction 1706
Fin construction 1711
Propriétaire actuel Baron (Louis) de Potesta de Waleffe
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1976, no 64076-CLT-0007-01)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, no 64076-PEX-0002-02)
Coordonnées 50° 38′ 12″ nord, 5° 13′ 45″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Localité Les Waleffes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Waleffe Saint-Pierre

Le château de Waleffe Saint-Pierre dans la localité de Les Waleffes (commune de Faimes) relève du Patrimoine majeur de Wallonie. C'est un château du XVIIIe siècle intégralement conservé, construit de 1706 à 1711 par l'ingénieur français J. Verniole, d'après des dessins de l'ornemaniste Daniel Marot réalisés à peine quelques années auparavant.

A travers une description fort détaillée, Pierre Paquet souligne son intérêt patrimonial : «  Par son plan, il représente le type même des châteaux mosans de cette époque : un corps de logis entre cour et jardin, flanqué aux extrémités de deux ailes latérales du côté cour et de deux amorces d'ailes côté jardin. […] L'opulence de l'intérieur du château contraste avec la simplicité et la rigueur qui caractérisent l'architecture extérieure. […] Le répertoire décoratif est caractéristique du style Louis XIV interprété avec beaucoup de raffinement : les fleurons et les entrelacs ; les rinceaux et les palmettes sont agencés en composition légère malgré leur symétrie. Il faut notamment signaler l'escalier d'honneur du vestibule, dont la rampe en fer forgé rehaussé de dorures est l'œuvre de Gabriel Levasseur d'après les estampes de Daniel Marot également. Le plafond de ce hall d'entrée, peint en trompe-l'œil, présente un bestiaire fort amusant où voisinent animaux exotiques et fantastiques : hérissons disproportionnés, des crocodiles terrifiants, des fauves inquiétants, etc. L'auteur de ces peintures est peut-être le même que celui de la chapelle castrale et que celui du hall du château d'Aigremont ou de l'oratoire du château de Waroux[1]. »

Le château et la ferme voisine (ferme Beguin, aujourd'hui Laruelle) servirent de refuge au groupe « Otarie » de l'Armée secrète au cours de la Seconde Guerre mondiale[2],[3].

Le château est actuellement la propriété du baron Ludovic de Potesta de Waleffe[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Freddy Joris, Natalie Archambeau et Pierre Paquet (dir.), Le Patrimoine majeur de Wallonie : Liste du "patrimoine exceptionnel" arrétée par le Gouvernement wallon le 8 juin 1993, sur la proposition de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, Liège – Namur, Ed. du Perron, , 496 p. (ISBN 2871141029, OCLC 886482915, lire en ligne), p. 236
  2. « Maison du Souvenir - Le rôle de l’Armée Secrète à Waremme et Hannut. », sur www.maisondusouvenir.be (consulté le 23 juin 2019)
  3. « Noms de rues », sur Faimes (consulté le 23 juin 2019)
  4. « Faimes: vivez comme un châtelain durant un weekend au Château de Waleffe », sur sudinfo.be (consulté le 23 juin 2019)