Château de Thénières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Thénières
Image illustrative de l’article Château de Thénières
Période ou style Pastiche d'architecture écossaise
Type Château
Architecte Bruger
Début construction 1863
Propriétaire initial Ernest de Boigne
Destination initiale Résidence de plaisance
Propriétaire actuel Communauté de communes du Bas-Chablais
Destination actuelle Fermé au public
Coordonnées 46° 18′ 13″ nord, 6° 19′ 33″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
commune française Ballaison

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Château de Thénières

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Thénières

Le château de Thénières est un château, bâti en 1863[2] par Ernest de Boigne sur l'emplacement de l'ancien château de Ballaison, qui se dresse sur la commune de Ballaison dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Thénières est situé dans le département français de la Haute-Savoie sur la commune de Ballaison, sur le rebord nord-ouest du mont de Boisy. De là la vue s'étend au loin sur le lac Léman.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1811[2], Ernest de Boigne acquiert le site de Ballaison des mains du Genevois Jean Lasserre. Il fait raser, en 1863[2], les ruines médiévale et construire le château actuel par l'architecte Bruger.

Dès 1893[2] les Boigne revendent Thénières à monsieur Côte, un banquier lyonnais. Il sera ensuite la possession de la famille Domanges.

En 1979[2], Thénières est acheté par le syndicat intercommunal du Bas-Chablais. Le château une fois restauré abrita le Centre régional de formation continue, l'École supérieure des techniques informatiques, et une annexe de la bibliothèque départementale de prêt. Il est aujourd'hui le siège d'organismes à vocations publiques. Il abrite notamment le Centre Intercommunal d'Action Sociale du Bas-Chablais (CIAS) ainsi que les bureaux de la communauté de communes du Bas-Chablais.

Description[modifier | modifier le code]

Il ne subsiste aucun vestige des deux châteaux médiévaux. Le château, flanqué d'une haute tour ronde et de tourelles, bâti en 1863[2], dans le goût romantique de l'époque, est un pastiche d'architecture écossaise inspiré du château de Balmoral.

Un parcours de santé a été créé pour les sportifs à proximité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Christian Regat - François Aubert 1999] Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Éditions Cabédita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 32-33.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. a b c d e et f Christian Regat - François Aubert 1999, p. 30-32.