Château de Saint-Mars-la-Jaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Saint-Mars-la-Jaille
Nom local Château de la Ferronnays
Architecte Pierre Charles Gaignard
Début construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Famille Ferron de La Ferronnays
Coordonnées 47° 31′ 24″ nord, 1° 11′ 29″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région historique Bretagne
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Vallons-de-l'Erdre (Saint-Mars-la-Jaille)

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Château de Saint-Mars-la-Jaille

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Mars-la-Jaille


Le château de Saint-Mars-la-Jaille est un château situé à Vallons-de-l'Erdre (commune déléguée de Saint-Mars-la-Jaille) dans le département de Loire-Atlantique, Pays de la Loire, en France.

Description[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Un château fort est édifié au XIVe siècle, aux alentours de 1334, par Yvon XII de La Jaille. Il est tenu par Mercœur lors des Guerres de Religion lors desquelles il est pris par Pierre de la Touche, capitaine de Henri IV, qui y installe une garnison.

Il sera successivement détruit par ordre d'Henri IV vers 1598 puis par Richelieu vers 1618[1]. Le pigeonnier, transformé en château d'eau, est le seul témoin du domaine primitif.

Les plans d’un nouveau château sont établis en 1764 par l'abbé Pierre Charles Gaignard, natif de Bonnœuvre et principal du collège d'Ancenis, pour le compte de la famille Ferron de La Ferronnays.

La main-d’œuvre pour la construction est fournie sous forme de corvées par la population des villages de la seigneurie, suscitant un mécontentement qui s’exprime par exemple dans le cahier de doléances des habitants de Maumusson[2]. Fortement endommagé sous la Révolution, vendu par lots comme bien national, la famille La Feyronnays reconstituera la propriété au milieu du XIXe siècle.

Le corps de logis principal (la partie centrale) réduit avant restauration et inhabité, fut démoli entre 1912 et 1914 dans le dessein de le reconstruire, projet qui du fait de la guerre et du manque de fonds, ne sera pas réalisé; les dépendances de 1765 sont restaurées entre 1906 et 1908.

Des lambris XVIIIème au décor de style "Rocaille" provenant de l'hôtel de La Villestreux à Nantes, y auraient été remontés.

Le parc datant du XVIIIe siècle, propriété de la famille de Cossé-Brissac, est inscrit aux monuments historiques, et fait partie des « Jardins de France ».

Le monument est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des monuments historiques en 1994[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrimoine de la commune de Saint-Mars-la-Jaille », sur le site de la commune (consulté le 24 février 2013).
  2. Loire-Atlantique, Paris, Guides Gallimard, (ISBN 2-7424-0008-7), p. 371
  3. « Château », notice no PA00132702, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]