Château de Plassac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Plassac
Image illustrative de l’article Château de Plassac
Architecte Charles de Montazet
et Christophe Macaire
Fin construction XVIIIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (2008)
Logo monument historique Inscrit MH (2003, 2008)
Coordonnées 45° 28′ 15″ nord, 0° 33′ 49″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Saintonge
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Commune Plassac
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Château de Plassac

Le château de Plassac est situé sur les communes de Plassac et de Saint-Genis-de-Saintonge en Charente-Maritime.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est sûr qu'un premier château fort existait en 1340, date d'un procès pour sa possession entre Guillaume de Flotte et Pons de Mortagne. Confisqué par la couronne il est donné à Renaud IV, sire de Pons, et reste dans cette famille jusqu'à sa vente à Jean-Louis Nogaret de La Valette, duc d'Épernon. Le château aurait été reconstruit vers 1555. En 1633, à la suite de son altercation avec l’archevêque de Bordeaux et son excommunication, Jean-Louis Nogaret s'exile à Plassac, érigé depuis peu de baronnie en comté.

Après 1633 le château est agrandi par le duc d'Épernon puis vendu par son fils, vidé de ses meubles et laissé à l'abandon lors de contestations d'héritage jusqu'en 1755. Il revient à la marquise de Montazet dont le fils, Charles va entreprendre sa démolition à partir de 1769 pour ne conserver que les bases et les fossés et construire un château neuf. Le château est vendu le 8 ventôse an V mais la vente est cassée, et le château est racheté par sa femme.

Au milieu du XIXe siècle, la famille de Dampierre fait construire une aile de dépendances parallèle à celle des écuries, niveler l'esplanade et détruire les restes de l'ancienne basse-cour médiévale[2].

En 1940, Rommel y installe son état-major[3].

Le château bénéficie de multiples protections aux monuments historiques : une inscription le , un classement pour la totalité du château le et une inscription pour la cour des communs ce même [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château médiéval était une construction irrégulière, aux murs à contreforts sur lesquels étaient adossés des dépendances ; il a été rasé vers 1769 sauf la porte du pèlerin qui était le châtelet d'entrée, construction rectangulaire à pilastres flamboyants sur culots figuratifs. Ont aussi été conservés les fossés avec escarpe et contrescarpe.

L'avant-cour, bordée de dépendances à toit d'ardoise, est séparée de la cour par une balustrade. Les deux ailes et les quatre pavillons construits par le duc d'Épernon ont aussi été nivelés.

Le château du XVIIIe siècle comporte un haut pavillon à combles brisés encadré de deux ailes terminées chacune par une avancée à fronton triangulaire. Les toitures, très hautes, couvertes d'ardoises sont percées de lucarnes de petites dimensions à fronton arrondi.

La cour est encadrée par les écuries du XVIIIe siècle et les communs du XIXe siècle.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Plassac. Le Château.jpg

Le parc est enclos de murs flanqués par quatre tours rondes et percés de trois grandes portes. L'allée d'accès, le potager, son mur d'enceinte, et le parc et ses allées, ses plantations et son vivier sont inscrits monument historique, les murs, les tours, les fabriques sont classés. Le tout est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables[4]

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

En 2020, une équipe de l'émission Secrets d'Histoire a tourné plusieurs séquences au château dans le cadre d'un numéro consacré à Marie-Caroline de Bourbon-Siciles. L'émission, intitulée La Duchesse de Berry, une rebelle chez les Bourbons !, fut diffusé sur France 3 le de la même année[5].

Lors du tournage au château, le présentateur Stéphane Bern déclare :

« Elle est passée ici, au Château de Plassac, lorsqu'elle voulait soulever la Vendée pour défendre les droits et l’héritage de son fils Henri. [..] On essaye toujours de situer les Secrets d’Histoire dans des lieux qui sont plutôt méconnus du grand public. Je trouvais intéressant qu’on se déplace un peu partout en France et qu’on aille notamment à la citadelle de Blaye, ici à Plassac et enfin au musée des arts décoratifs de Bordeaux où il y a beaucoup de souvenirs de la duchesse de Berry[6]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Google Earth
  2. (pt) Blog Monarquia, « Mariage de la princesse Alix et du comte Guillaume de Dampierre », (consulté le 24 juin 2016)
  3. a et b « Château de Plassac », notice no PA00104839, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « parc du château », notice no IA17008871, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « L'émission Secrets d'Histoire aux portes de la Charente », sur Charente libre, (consulté le 28 juin 2020)
  6. « Stephane Bern a tourné un Secrets d’histoire au château de Plassac », sur Charente Libre, (consulté le 21 novembre 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs et logis : La Charente-Maritime, éditions Patrimoine et Médias, , 541 p. (ISBN 2-910137-04-X)