Château de Gournay-sur-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Gournay-sur-Marne
Image illustrative de l’article Château de Gournay-sur-Marne
Façade Sud
Début construction 1680
Propriétaire initial Louis Ancelin
Propriétaire actuel Commune de Gournay-sur-Marne
Destination actuelle Hôtel de ville
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1945)
Coordonnées 48° 51′ 52″ nord, 2° 34′ 22″ est
Pays France
Région historique Île-de-France
Subdivision administrative Seine-Saint-Denis
Localité Gournay-sur-Marne

Le château de Gournay-sur-Marne, situé sur la commune de Gournay-sur-Marne en Seine-Saint-Denis, une quinzaine de kilomètres à l'est de Paris[1], sur la rive gauche de la Marne, est un château du XVIIe siècle et l'actuel hôtel de ville de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est le seigneur Louis Ancelin, fils d’une des nourrices de Louis XIV, qui fait édifier le château en 1680, sur l‘emplacement d'une ancienne forteresse. De par son mariage avec Marie Levassor, il devient Seigneur de Gournay. Après le décès de son épouse, la demeure passe entre les mains de plusieurs propriétaires jusqu’à son acquisition par le vice-amiral Claude Élysée de Court. Outre l’aménagement du parc, ce dernier entreprend de nombreux travaux de décoration intérieure.

Après son décès, le château subit des détériorations consécutivement à l'installation dans ses murs d'une manufacture de transformation de soie de chardons en soie textile.

La guerre de 1870 fait rage dans la région et le château est à nouveau endommagé.

Au début des années 1900, la famille Nast acquiert le bien et le transmet par alliance à Roger Ballu, maire de Gournay. Ses enfants vendent à leur tour le château à la municipalité de Gournay, qui s'y installe en 1925[2].

Il est classé Monument historique depuis le [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Bien que construit sous le règne de Louis XIV, ce château aux lignes classiques, alliant la brique à la pierre de taille, est plus proche du style Henri IV et rappelle la Place des Vosges.

La tradition de l’architecture à la française du XVIe siècle est matérialisée par la composition de la façade d’une grande régularité, avec ses 2 travées symétriques flanquées de pavillons.

La façade côté Marne est plus élaborée. Elle est ornée d’un fronton classique et de deux travées centrales[4],[5].

Intérieurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur le sujet :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]