Château de Contenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contenson.

Château de Contenson
Architecte Guinot (architecte et maître d'oeuvre)
Propriétaire initial Baron Camille de Rochetaillée
Propriétaire actuel Famille de Rochetaillée
Destination actuelle Habitation privée, ne se visite pas
Protection  Inscrit MH (1975)
Coordonnées 45° 53′ 56″ nord, 3° 50′ 59″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Commune Saint-Just-en-Chevalet

Géolocalisation sur la carte : Loire

(Voir situation sur carte : Loire)
Château de Contenson

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Contenson

Le château de Contenson est un château situé dans la commune de Saint-Just-en-Chevalet, dans le département de la Loire (42 - 430).

Camille de Rochetaillée, Baron à l'origine de l'actuel château, fit également construire une nouvelle église mais aussi une école (Sainte-Camille) au sein du village de Saint-Just en Chevalet. La place principale du village porte le nom de la famille.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1316, Guillaume d'Augerolles (ou Ogerolles) rendit hommage au comte de Forez de la terre de Contenson. La famille de Foudras de Courcenay en devint ensuite propriétaire, par héritage. Jean de Foudras (1500-1582) y construisit au cours de la première moitié du XVIe siècle le château (jusque-là précédé d'une "grange").

Le château fut vendu (avec celui d'Ogerolles) à Jean de Charpin de Genetines le 3 mars 1668. Jean de Charpin garda Ogerolles et revendit aussitôt Contenson à Jacques Dubessey (avocat en parlement, juge du mandement de Saint-Just, "conseiller et maître d'hôtel du Roy"), qui s'y installa en avril 1671.

En 1863, il fut racheté par le baron Camille Bernou de Rochetaillée, qui le rasa presque entièrement pour le remplacer par l'actuel château, construit entre 1885 et 1889, et en n'en conservant que les fondations du donjon du XVIe siècle et les salons Louis XV ainsi que les caves en sous-sol. Son style est inspiré Renaissance, avec également l'omniprésence de Gothique Flamboyant (tailles et ornements en pierre de lave, de couleur grise) épousant le reste de la construction en pierre de granite à l'apparence rosée, d'une dureté et d'une résistance aguerrie. L'imposante toiture est intégralement en ardoise d'Angers.

Durant la première Guerre Mondiale, le château devint un hôpital de fortune qui offrait un très grand nombre de places de lits. Il fut également le refuge de résistants durant la seconde Guerre Mondiale. Henri Bernou de Rochetaillée (1883-1973) mais également son fils Jean Bernou de Rochetaillée (1913-2009), descendants de Camille de Rochetaillée, ont tous deux combattu au cours de ces conflits.

Les façades et toitures du château font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1]. La chapelle du château est actuellement en attente d'un classement (MH).

À l'heure d'aujourd'hui, le château de Contenson ainsi que ses dépendances (communs et ses nombreuses écuries, ainsi qu'un manège, car en effet, le Baron avait une passion pour le monde du Cheval et de la course hippique) est une propriété privée qui ne se visite pas, appartenant toujours à la famille Bernou de Rochetaillée (voir la rubrique Noblesse Française) gardée, rénovée et conservée en très bon état.

Notes et références[modifier | modifier le code]

2. Source : La famille DU BESSEY DE CONTENSON et CONTENSON, par Jean CANARD, Saint-Alban-les-Eaux, 1977.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]