Cesare Baronio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cesare Baronio
Vénérable catholique
Image illustrative de l'article Cesare Baronio
Biographie
Naissance
Sora, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Ordre religieux Congrégation de l'Oratoire de saint Philippe Néri
Décès
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1596 par le
pape Clément VIII
Titre cardinalice Cardinal de Ss. Nereo e Achilleo
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Bibliothécaire du Vatican

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le vénérable Cesare Baronio (ou Caesar Baronius), né le à Sora, dans la province de Frosinone, Latium, Italie et mort le à Rome, était un prêtre italien de l'Oratoire. Proche de Philippe Néri, et son successeur à la tête de l'Oratoire, il est historien ecclésiastique de renom. Nommé Bibliothécaire du Vatican en 1596 il est créé cardinal la même année au titre cardinalice de 'Saints Nérée et Achille'. Il mourut en odeur de sainteté.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé jeune à Rome pour études, sa rencontre avec saint Philippe Néri (1557) est décisive. Il entre dans la nouvelle congrégation religieuse de l'Oratoire et est ordonné prêtre en 1564. Il s'adonne alors à la prédication, au ministère de la confession et aux exercices de piété propres à l'Oratoire. Il compose une grande 'Histoire de l'Église', en 12 volumes, qui lui vaut le titre de Père de l'histoire ecclésiastique.

En 1593 Cesare Baronio succède à Philippe Néri comme supérieur général de la congrégation de l'Oratoire.

Clément VIII le choisit pour confesseur et le nomme en 1596 cardinal et bibliothécaire du Vatican. Les deux amis, Baronio et Bellarmin, sont les deux conseillers principaux de Clément VIII. Par deux fois Baronio est sur le point d'être élu pape.

Décédé à Rome le 30 juin 1607, il est enterré dans la crypte de l'église principale des oratoriens de Rome, la Chiesa Nuova (Santa Maria in Valicella).

Œuvre principale[modifier | modifier le code]

De 1588 à 1593 il compose des Annales ecclésiastiques (Annales ecclesiastici) qui embrassent toute l'histoire du christianisme depuis les premiers temps jusqu'en 1198. Ce grand ouvrage entrepris pour rectifier ce qu'il y avait d'inexact dans les Centuries de Magdebourg est resté classique. Il a été continué par Odorico Rainaldi, Giacomo Laderchi et August Theiner. L'ouvrage entier a été réimprimé à Lucques en 38 volumes (1738-1757).

C'est à lui que l'on doit le terme « âge des ténèbres » pour désigner le Haut Moyen Âge (550-750).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]