Centre de biodiversité Naturalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Centre de biodiversité Naturalis
Naturalis6.JPG
Le musée Naturalis.
Informations générales
Nom local
Naturalis Biodiversity Center
Centrum voor Biodiversiteit Naturalis (non officiel)
Type
Ouverture
Président
Visiteurs par an
271 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Nombre d'objets
10 000 000
Bâtiment
Architectes
Neutelings Riedijk Architects (en), Fons Verheijen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
2 Darwinweg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale
(Voir situation sur carte : Hollande-Méridionale)
Point carte.svg

Le Centre de biodiversité Naturalis (nom officiel en anglais : Naturalis Biodiversity Center), couramment abrégé en Naturalis, est un musée national d'histoire naturelle, de la biodiversité et un institut de recherche situé à Leyde, aux Pays-Bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Naturalis est né en 1984 de la réunion du musée national d’histoire naturelle de Leyde (Rijksmuseum van Natuurlijke Historie, RMNH) et du musée national de géologie et de minéralogie (en) (Rijksmuseum van Geologie en Mineralogie, RGM). Depuis 1998, le musée Naturalis et ses dix millions de spécimens sont hébergées dans une tour de soixante mètres de haut.

Le , il a été renommé « Centre néerlandais pour la biodiversité Naturalis » (en néerlandais : Nederlands Centrum voor Biodiversiteit Naturalis, NBC Naturalis) à la suite de la fusion du musée national d'histoire naturelle Naturalis (Nationaal Natuurhistorisch Museum Naturalis), le musée zoologique d'Amsterdam (nl) et l'Herbier national des Pays-Bas. Les collections ont été réunies à Leyde, ainsi que le personnel. Depuis l'été 2012, l'institut se nomme Naturalis Biodiversity Center.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Les deux bâtiments principaux du Naturalis sont le bâtiment Naturalis à proprement parler, datant de 1998, et le Pesthuis. Datant du XVIIe siècle, le Pesthuis constituait autrefois l'un des musées ayant participé à la fusion de 1998.

Collections[modifier | modifier le code]

Le tyrannosaure[modifier | modifier le code]

Dans une salle spécialement conçue à cet effet, le musée Naturalis expose un squelette authentique de Tyrannosaurus rex, l'un des deux seuls spécimens authentiques à être conservés en Europe, l'autre étant le spécimen Tristan, exposé à Berlin en Allemagne[1]. Le tyrannosaure de Naturalis est estimé être une femelle. Surnommée Trix, le Musée l'a extraite et obtenue en 2013 à la suite d'un accord avec l'état américain du Montana. Trix est l'un des spécimens de Tyrannosaurus les plus complets[2] et mieux conservés[3] au monde.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tristan Otto, Natural History Museum, Berlin (en)
  2. « Trix the T Rex makes her mark on Leiden in new exhibition », Dutch News, 9 septembre 2016 (en)
  3. Pim Kaskes, 2016, Unearthing the background of the Naturalis Tyrannosaurus rex : taphonomy, stratigraphy and paleoenvironment, Master Thesis, Vrije Universiteit Amsterdam, (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Boeseman (1997). Collectors and Fish Collections of the Rijksmuseum van Natuurlijke Historie in Leiden, Netherlands (1820-1980), Collection building in ichthyology and herpetology (PIETSCH T.W.ANDERSON W.D. dir.), Special publication, number 3, American Society of Ichthyologists and Herpetologists : 81-100. (ISBN 0-935868-91-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]