Casbah de Béjaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Casbah de Béjaïa
image illustrative de l’article Casbah de Béjaïa
Période ou style XVIIe siècle
Type Citadelle
Début construction XIIe siècle
Fin construction 1154
Destination actuelle Monument
Protection monument historique
Coordonnées 36° 45′ 05″ nord, 5° 05′ 02″ est
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région historique Kabylie
Localité Béjaïa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Casbah de Béjaïa

La Casbah de Béjaïa est une citadelle gouvernementale d'époque médiévale de la ville de Béjaïa en Algérie. Elle est attenante à la vieille ville de Béjaïa.

La Casbah aujourd'hui est en cours de restauration depuis 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Casbah de Béjaïa fut édifiée par les Almohades sous le règne du gouverneur Abdelmoumène Benali au milieu du XIIe siècle (vers 1154), puis remaniée par les Espagnols lors de la prise de la ville en 1510[1]. Elle est retouchée ensuite par les Ottomans et les Français.

La Casbah de Béjaïa a joué un rôle dans la transmission du savoir au Moyen âge, les séjours plus ou moins longs de personnalités scientifiques, et littéraires, versées dans tous les domaines de la connaissance. On citera entre autres, le métaphysicien andalou Ibn Arabi, le mathématicien italien Leonardo Fibonacci, le philosophe catalan, Raymond Lulle, le philosophe et historien Ibn Khaldoun, le poète sicilien Ibn Hamdis. Il en est de même pour les personnalités religieuses (Sidi Boumediene, Sidi Bou-Saïd, Sidi Abderrahman et-Thaâlibi...les voyageurs chroniqueurs (Al Idrissi, léon l'Africain...).

Description[modifier | modifier le code]

La Casbah est de forme rectangulaire et occupe une surface d'environ deux hectares dont le plus grand côte s'étend sur 160 mètres sur un terrain en dénivelé de 22 mètres. Cette citadelle comporte plusieurs bâtiments d'époque berbère ou espagnole, puis de façon mineure on relève des remaniements ottomans et enfin français.

La Casbah comporte :

  • un fort, construit probablement à l'époque espagnole (XVIe siècle), il comporte une grande salle voûtée : probablement une poudrière;
  • une mosquée, d'architecture berbère ancienne elle est probablement d'époque almohade et fut le lieu de prière du gouverneur almohade. Elle devint par la suite un lieu d'enseignement pour Ibn Khaldoun (XIVe siècle) et enfin la grande mosquée (Jamaa El-Kebir) durant la période de la régence d'Alger;
  • un bâtiment de forme carrée, probablement d'époque espagnole, mais remanié ultérieurement par les Ottomans et les Français. Il comporte un patio et des galeries;
  • Deux autres bâtiments datant du (XIXe siècle) présentant un intérêt culturel moindre que les précédents et qui doivent être réaménagés en centre culturel[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Casbah de Béjaïa : Une citadelle qui n'a pas encore livré tous ses secrets », article du journal Liberté le 12/05/2012, en ligne.
  2. « Unesco:Plan de sauvegarde du centre historique de Béjaïa ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]