Carlo Denina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlo Denina
Carlo Denina.jpg

Carlo Denina.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Académie royale des sciences de Prusse, Académie des sciences utiles (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carlo Giovanni Maria Denina (né le à Revello, une commune italienne de la province de Coni en Italie, et mort le à Paris) est un écrivain, un universitaire et un historien italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlo Denina enseigna d'abord la rhétorique au collège de Turin, puis obtint la chaire d'éloquence italienne et de langue grecque à l'université de la même ville en 1771 à la suite de la publication de son premier volume de l'Histoire des Révolutions d'Italie. Frédéric II de Prusse l'appela à Berlin en 1782, et le fit entrer dans son Académie. Napoléon Ier le nomma en 1804 son bibliothécaire; il vint alors se fixer à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Carlo Denina a laissé un grand nombre d'ouvrages, la plupart en italien; les principaux sont :

  • Discours sur les vicissitudes de la littérature, 1760 ;
  • Révolutions d'Italie, 1769 et 1820 (traduit par l'abbé Jardin, dès 1770)  ;
  • Histoire politique et littéraire de la Grèce, 1781 ;
  • Essai sur la vie de Frédéric II, 1788 (en français) ;
  • la Prusse littéraire sous Frédéric II, 1790 ;
  • Révolutions de la Germanie, 1804 ;
  • Histoire du Piémont, 1805 ;
  • la Clef des langues (en français), 1805 ;
  • Histoire de l'Italie occidentale, 1809.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]