Carillon moderne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carillon (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Drapeau de Carillon.

Drapeau moderne de Carillon
Drapeau
Utilisation Drapeau national Version officielle
Caractéristiques
Créateur Elphège Filiatrault
Création 1902
Proportions 2:3
Adoption 1926 (reconnaissance du gouvernement du Québec)
Éléments Croix blanche sur fond azur, ornée de quatre fleurs de lys inclinées vers un sacré-cœur

Le Carillon moderne est un drapeau populaire canadien français utilisé au début du XXe siècle, notamment par la Société Saint-Jean-Baptiste, et inspiré du drapeau de Carillon. Lorsqu'il est accompagné du Sacré Cœur, on le désigne plutôt Carillon-Sacré-Cœur. Ce drapeau est le précurseur du drapeau du Québec.

À l'occasion du jour du Drapeau, le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, a émis un avis d'intention de classement pour le drapeau moderne de Carillon le 21 janvier 2017[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jean le Baptiste, figure allégorique du peuple canadien français, avec le Carillon-Sacré-Cœur

Le Carillon moderne est directement inspiré du drapeau de Carillon, une bannière héritée de la Guerre de Sept Ans et utilisée lors de la bataille de Fort Carillon qui opposait Français et Britanniques. Ce drapeau est précieusement conservé à Québec par les Récollets et apparaît à certaines occasions au XIXe siècle, entre autres lors des cérémonies de la Saint-Jean-Baptiste. En 1901, le drapeau devient propriété du Séminaire de Québec, mais celui-ci voudra à l'avenir éviter qu'on le brandisse en raison de son état précaire.

En , Elphège Filiatrault, prête à Saint-Jude, fit hisser un drapeau sur le presbytère. S'inspirant du drapeau de Carillon, il est composé de quatre fleurs de lys inclinés vers le centre. Il ajoute une croix blanche sur le fond d'azur. L'année suivante, un comité[Lequel ?] ajoute un Sacré-Cœur au centre du drapeau de Filiatreault. Cette version gagnera rapidement la faveur populaire bien que plusieurs autres déclinaisons du drapeau de Filiatreault circuleront. Le , le gouvernement du Québec reconnaît le drapeau comme celui de la Société Saint-Jean-Baptiste.

Bien que visible lors de cérémonies et apprécié par la population, le Carillon n'est toujours pas légalement reconnu comme le drapeau légal du Québec. Officiellement, le drapeau est alors le Quebec Blue Ensign depuis 1868, mais ce dernier n'a pratiquement pas été utilisé[2]. Le Carillon flotte ainsi parfois aux côtés de l'Union Jack, du drapeau français ou même du drapeau du Vatican. Cette ambiguïté amène la création en 1939 du « Comité du drapeau Carillon-fleurdelisé ». À partir de 1947, plusieurs parlementaires font pression sur le premier ministre québécois Maurice Duplessis pour qu'il adopte un drapeau officiel. Cela sera finalement fait le . Le drapeau moderne de Carillon est hissé durant quelques jours avant d'être remplacé par l'actuel drapeau du Québec.

Évolution du drapeau[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]