Drapeau du Lac-Saint-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le drapeau officiel actuel du Saguenay–Lac-Saint-Jean, voir Drapeau du Saguenay–Lac-Saint-Jean.
Drapeau du Lac-Saint-Jean
Drapeau du Lac-Saint-Jean de 1963 à 1982
Drapeau du Lac-Saint-Jean de 1963 à 1982
Utilisation Drapeau civil FIAV historical.svg
Caractéristiques
Créateur Jean-Marie Fortin
Création 9 décembre 1963
Proportions 2:3
Adoption mai 1971
Éléments Bicolore jaune et azur, fasce ondulée rouge à bordures blanches, un bouquet de trois bleuets (Vaccinium angustifolium) en canton.

Le drapeau du Lac-Saint-Jean est un drapeau civil historique représentant la sous-région québécoise du Lac-Saint-Jean dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Canada.

Description du drapeau[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de description normalisée ou officielle du drapeau du Lac-Saint-Jean, pas plus qu'il ne semble exister de format standard. Cela dit, la plupart des exemplaires distribués avaient des proportions se rapprochant de 1:2, contrairement à celles du drapeau du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de celui du Québec qui sont de 2:3.

Comme au Canada la plupart des drapeaux sont dėcrits d'une manière semblable aux armoiries, l'étendard jeannois pourrait être blasonné comme suit : « coupé d'or et d'azur, aux trois bleuets d'azur les tiges feuillées de sinople posés en canton, à la fasce ondée d'argent, divisée de gueules. »

Il est à noter aussi que ce drapeau ne respecte pas la règle de contrariété des couleurs voulant que le jaune et le blanc ne se touchent pas.

Symbolisme[modifier | modifier le code]

Le symbolisme du drapeau du Lac-Saint-Jean reprend d'abord l'emblème principal de la région qu'il représente : le bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium), une espèce d'airelle semblable à la myrtille commune très répandue sur le territoire et qui a même donné son nom à ses habitants. Ensuite, comme sur le drapeau du Saguenay, le jaune représente l'agriculture, filon majeur de l'économie locale. Le bleu quant à lui, représente le second emblème régional, c'est-à-dire le lac Saint-Jean, sur les berges duquel est sise la majorité des villes et villages de la région. La bande centrale ondulée, pour sa part, représente l'industrie (blanc), le Grand feu de 1870 (rouge) et les vagues du lac (ondulations)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La courte histoire du drapeau du Lac-Saint-Jean commence le 9 décembre 1963, avant même la création des régions administratives du Québec. Ce jour-là, Marcel Harvey, président du Cercle Jean-DeQuen et résident de Roberval, soumet l'idée d'un drapeau distinctif pour cette région aux membres du Conseil du comté de Lac-Saint-Jean-Ouest[2]. Le dessin proposé, réalisé par l'artiste robervalois Jean-Marie Fortin, diffère de celui du drapeau actuel. À ce moment, la grappe de bleuets est au centre du drapeau et la bande ondulée ne compte qu'une seule bordure blanche à la base[3]. Durant cette séance du Conseil de comté, étant d'avis qu'il est trop tôt pour ce prononcer définitivement, ce dernier remet l'étude du projet de drapeau entre les mains d'un comité formé de quelques maires[4]. Puisque le comité ne fera jamais rapport au Conseil à ce sujet, le projet reste en suspens pendant quelques années.

Toujours sous l'initiative de Marcel Harvey et avec l'appui constant de Georges Villeneuve, alors maire de Mistassini, le Cercle Jean-DeQuen — un organisme éphémère de promotion de la région — prend la responsabilité du projet de drapeau jusqu'à sa dissolution en 1965[2]. C'est sous la gouverne de cet organisme que le drapeau subit des transformations pour le rendre plus conforme aux règles vexillologiques : la bande ondulée sera augmentée d'une bordure supérieure blanche et les trois bleuets seront placés en canton d'honneur[5]. C'est le 14 mai 1964, que ce dessin définitif — toujours de Jean-Marie Fortin — est adopté par le Cercle lors d'une réunion[6]. Dès lors, le drapeau est hissé devant l'hôtel de ville de Mistassini et on l'utilise à l'occasion du centenaire de Saint-Prime, de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, puis du Festival du Bleuet de Mistassini duquel il deviendra de facto l'étendard. Ce n'est cependant qu'en mai 1971 que le drapeau sera adopté comme emblème officiel par le Comté de Lac-Saint-Jean-Ouest lors d'une réunion du Conseil[7]. Le drapeau du Lac-Saint-Jean jouira alors d'une certaine popularité et d'une distribution à l'échelle régionale dans les magasins de la chaîne Continental[8].

Une dizaine d'années plus tard toutefois, le drapeau a presque disparu du paysage. En effet, la fermeture de son principal distributeur combinée à la dissolution des comtés du Québec et leur remplacement par les municipalités régionales de comté en 1982 restreignit la diffusion de ce symbole régional. Il tombe alors en désuétude au profit du drapeau du Saguenay–Lac-Saint-Jean malgré les efforts promotionnels de Georges Villeneuve trop modestes.

Plus récemment, le drapeau connaît des soubresauts de popularité au gré des reportages journalistiques en faisant mention notamment en 2007, puis en 2013, année marquant les 175 ans du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Enfin, le 10 janvier 2014, il fit un retour remarqué devant l'hôtel de ville de Dolbeau-Mistassini, le maire de la municipalité ayant pris la décision de l'y faire flotter dans le cadre d'une nouvelle stratégie de promotion touristique de la localité adoptée sous le conseil précédent[9].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Drapeau du Lac-Saint-Jean à Péribonka.
Drapeau du Lac-Saint-Jean déployé avec celui du Québec sur une résidence de Péribonka en août 2013.

Le drapeau du Lac-Saint-Jean a été utilisé pour la première fois à l'occasion des fêtes du centenaire de la fondation de Saint-Prime en 1964[6]. Il a ensuite été arboré par la municipalité de Mistassini sous le mandat du maire de l'époque, Georges Villeneuve, qui en a été le principal défenseur et promoteur sa vie durant[10]. Même s'il a été distribué commercialement de la fin des années 1960 jusqu'au début des années 1980, pendant cette période, on l'a surtout déployé au cours des événements à vocation touristiques.

Aujourd'hui, l'étendard aux bleuets est à toute fin pratique absent du paysage au profit du drapeau du Saguenay–Lac-Saint-Jean, officiellement adopté et promu par la Conférence régionale des élus. Cependant, il est encore distribué de façon privée par la descendance de Jean-Marie Fortin et on peut le voir au mat d'une poignée de résidences à travers les MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine de même qu'aux bureaux des députés représentant les circonscriptions de Roberval à l'Assemblée nationale du Québec et de Roberval—Lac-Saint-Jean à la Chambre des communes du Canada.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fortin, Louis. Drapeau du Lac-Saint-Jean, [2013?].
  2. a et b « Le Lac accueille bien le projet de drapeau », Le Soleil, 11 décembre 1963.
  3. « Le projet d'un drapeau distinctif », L'Étoile du Lac, 12 décembre 1963.
  4. [Procès-verbal du Conseil de comté de Lac-Saint-Jean-Ouest], 9 décembre 1963, p. 186.
  5. Villeneuve, Georges. « RE : Drapeau du Lac-Saint-Jean » [lettre d'opinion], L'Étoile du Lac, 20 août 1981.
  6. a et b Villeneuve, Georges. [Lettre au directeur de L'Étoile du Lac, Jean-Claude St-Pierre], 1 avril 1965.
  7. Festival du Bleuet. [Rapport], [1984?], p. 3.
  8. « On a retrouvé le drapeau du Lac-Saint-Jean », LBR.ca, 16 août 2007.
  9. « Le drapeau du Lac-Saint-Jean à Dolbeau-Mistassini », 10 janvier 2014.
  10. Société historique et généalogique de Maria-Chapdelaine. Le drapeau du Lac-Saint-Jean. (Entrevue avec M. Georges Villeneuve le 15 novembre 2007). 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]