Camille Herron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herron.
Camille Herron
CamilleHerronTraining, crop.png
Camille Herron en 2017.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
Nationalité
Domiciles
Warr Acres (en), Ann ArborVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Disciplines sportives
Sponsor
Site web

Camille Herron est une athlète américaine né à Norman, Oklahoma le . Spécialiste de l'ultrafond, elle remporte le championnat du monde du 100 kilomètres en 2015 et plusieurs records du monde d'ultra entre 2015 et 2018, notamment celui des 24 heures sur piste, mais bat aussi le record sur les autres surfaces (route et salle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de vie[modifier | modifier le code]

Camille est née à Norman, en Oklahoma, de Jack et Susan Herron, nageuse. Elle obtient son diplôme de la Westmoore High School à Oklahoma City en 2000. En grandissant, elle pratique beaucoup de sports, principalement la danse et le basket-ball. Elle est inspirée par son père et son grand-père qui ont joué tous les deux à l'université de l'état d'Oklahoma pour l'entraîneur Henry Iba. Dès son plus jeune âge, elle n'a pas craint de pousser ses limites à l'extrême.

À l'âge de trois ans, elle faillit se noyer et est sauvée par sa mère. En entendant des histoires de son père sur le fait de pratiquer six heures sans eau ni nourriture, à l'âge de sept ans, elle pratique le basket-ball par temps chaud jusqu'à ce qu'elle perde conscience. Elle pratique sur piste en 7e année et tombe amoureuse de la course à pied après une sortie en cross-country en 8e année[1]. Elle est trois fois championne de piste et trois fois championne de tout-terrain en cross-country au lycée de Duncan.

Sa famille perd son domicile lors des tornades de 1999 dans l’Oklahoma. Elle court ensuite pendant un an à l'université de Tulsa, mais ses blessures mettent finalement fin à sa carrière universitaire. Elle revient à la compétition en tant que coureuse de courses sur route dans sa 5e année d'université, guidée par son mari et ancien coureur d'élite de distance, Conor Holt[2]. Pendant son premier cycle, elle commence à appliquer ses connaissances et recherches scientifiques pour l’aider à rester en bonne santé et à courir plus vite et plus loin[3].

Distinctions et performances notables[modifier | modifier le code]

Elle est trois fois qualifiée pour les épreuves olympiques de marathon. elle remporte 21 marathons et détient le record du monde Guinness pour le marathon le plus rapide en costume de super-héros[4]. Elle souhaite devenir la première femme à remporter un marathon dans les 50 États américains[5]. Elle représente l'équipe des États-Unis aux jeux panaméricains de 2011, terminant 9e au marathon[6].

Elle devient également la première a gagner à trois reprises le marathon commémoratif d'Oklahoma City[7]. Elle remporte trois titres nationaux dans les épreuves d'ultra (100 km sur route[8], 50 miles sur route[9], 100 km en trail[10]). En 2015, elle remporte les championnats du monde des 100 km de l'IAU et les Championnats du monde des 50 km de l'IAU[11].

En décembre 2018, elle établit 8 records américains (50 miles sur route, 50 miles sur piste, 100 km sur piste, 12 km sur piste, 100 miles sur route[12], 100 miles sur piste, 200 km sur piste, 24 heures sur piste)[13],[14] et trois records du monde (100 miles sur route, 12 heures sur piste et 24 heures sur piste)[15],[16].

Son record du monde du 100 miles sur route, établit en 12 h 42 min 40 s au 100 miles de Tunnel Hill, est également le meilleur temps des femmes sur piste[15],[17]. Elle est élue coureuse d'ultra de l'année 2017 par Ultrarunning Magazine[18] et trois fois coureuse d'ultra-trail de l'année en 2016[19], 2017[20] et 2018[21] par l'USA Track & Field (USATF). Elle est quatre fois lauréate du prix USATF Ruth Anderson Ultrarunner de l'année. Elle est élue athlète internationale de l'année 2015[22] et 2018[23] de l'IAU.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu son baccalauréat ès sciences en exercice et en sciences du sport avec distinction à l'université de Tulsa en 2005, elle poursuivit ses études de maîtrise en sciences de l'exercice et des sciences du sport à l'université de l'Oregon. Étudiant l'exercice et les os, elle termine sa thèse de maîtrise sur l'amélioration de la récupération osseuse par l'entraînement de la vibration du corps entier[24]. Elle acquiert des compétences dans la technique spécialisée de l'histomorphométrie osseuse[25].

Après ses études supérieures, elle travaille dans la recherche sur les os à l'université Purdue et à l'université du Michigan et travaille actuellement en tant qu'assistante de recherche en ostéoimmunologie au Centre des sciences de la santé de l'université de l'Oklahoma[26]. Elle partage son temps entre la ville de Warr Acres dans l'Oklahoma et celle d'Alamosa dans le Colorado, avec son mari et ses deux chiens, et aime la bière faite à la maison[27],[28],[29].

À l'automne 2018, elle et son mari lancent une entreprise de coaching, Run With Camille[30]. En janvier 2019, elle survit à un accident de voiture presque fatal[31] et revient moins de deux semaines plus tard pour remporter le Tarawera 100 Mile Endurance Run à Rotorua, en Nouvelle-Zélande, avec un nouveau record sur ce parcours de 17 h 20 min 52 s[32],[33].

Résultats et records du monde (WR)[modifier | modifier le code]

Statistiques de Camille Herron d'après l'International Association of Ultrarunners (IAU)[16] et la Deutsche Ultramarathon-Vereinigung (DUV)[34] :

no  féminin Course Épreuve Date départ Résultat WR
32e Médaille d'or Drapeau : Pays-Bas Championnats du monde du 100 kilomètres 100 km route 7 h 08 min 35 s
4e Médaille d'or Drapeau : États-Unis The Fall 50 50 miles route 5 h 38 min 41 s WR
24e Médaille d'or Drapeau : Qatar Championnats du monde du 50 kilomètres 50 km route 3 h 20 min 59 s
9e Médaille d'or Drapeau : Nouvelle-Zélande Tarawera Ultramarathon 100K 100 km trail 8 h 56 min 00 s
4e Médaille d'or Drapeau : États-Unis Tunnel Hill 100 100 miles route 12 h 42 min 40 s WR
1re Médaille d'or Drapeau : États-Unis Desert Solstice 24 Hour Run 12 heures split piste 149,130 km WR
1re Médaille d'or Drapeau : États-Unis Desert Solstice 24 Hour Run 24 heures piste 262,192 km WR
2e Médaille d'or Drapeau : Nouvelle-Zélande Tarawera Ultramarathon 100mi 100 miles trail 17 h 20 min 52 s

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Camille Herron Interview », sur www.garycohenrunning.com, (consulté le 17 avril 2019)
  2. (en) Justin Mock, « Herron, American Women Win 100K World Gold », sur Runner's World, (consulté le 17 avril 2019)
  3. (en) « Camille Herron uses sports science to run farther and faster », sur Polar Blog, (consulté le 17 avril 2019)
  4. (en) « Fastest marathon in superhero costume (female) », sur Guinness World Records (consulté le 17 avril 2019)
  5. (en) Peter Gambaccini, « Camille Herron Chases Marathon Wins in All 50 States », sur Runner's World, (consulté le 17 avril 2019)
  6. (en) « Team USA opens competition At Pan American Games », sur usatf.org, (consulté le 17 avril 2019)
  7. (en) « 2015 Memorial Marathon », sur Oklahoma City National Memorial & Museum, (consulté le 17 avril 2019)
  8. (en) Justin Mock, « This Week In Running: April 13, 2015 », sur iRunFar.com, (consulté le 17 avril 2019)
  9. (en) Justin Mock, « This Week In Running: October 26, 2015 », sur iRunFar.com, (consulté le 17 avril 2019)
  10. (en) Justin Mock, « This Week In Running: January 8, 2018 », sur iRunFar.com, (consulté le 17 avril 2019)
  11. « Nouveau record du monde féminin des 100 miles », sur Running Club, (consulté le 19 avril 2019)
  12. (en) « USATF - Statistics - Records », sur www.usatf.org, (consulté le 17 avril 2019)
  13. (en) « UltraRunning Magazine All-Time Lists », sur Ultrarunning Magazine, (consulté le 17 avril 2019)
  14. (en) « USATF - Statistics - Records », sur www.usatf.org, (consulté le 17 avril 2019)
  15. a et b Sylvain Bazin, « Camille Herron, l'Ultra-runneuse de l'année 2018 ? », sur Wider, le magazine outdoor, (consulté le 19 avril 2019)
  16. a et b (en) « IAU Records Committee 2017 - 2020 », sur iau-ultramarathon.org, (consulté le 17 avril 2019)
  17. (en) « Tunnel Hill 100 Mile », sur ATRA (consulté le 18 avril 2019)
  18. (en) « Herron and Walmsley named 2017 UltraRunners of the Year », sur Ultrarunning Magazine, (consulté le 18 avril 2019)
  19. (en) Richard Bolt, « USATF Mountain, Ultra & Trail Running Council announces 2016 runners of the year », sur ATRA, (consulté le 18 avril 2019)
  20. (en) Richard Bolt, « USATF's Mountain, Ultra & Trail Running Council announces 2017 runners of the year », sur ATRA, (consulté le 18 avril 2019)
  21. (en) Richard Bolt, « USATF’s Mountain Ultra Trail Council Announces 2018 Runners of the Year », sur ATRA, (consulté le 18 avril 2019)
  22. « Reus & Herron win IAU Athlete of the Year 2015 », sur www.iau-ultramarathon.org (consulté le 18 avril 2019)
  23. « The Winner of the 2018 IAU Athlete of the Year », sur iau-ultramarathon.org, (consulté le 18 avril 2019)
  24. (en) Camille Herron, « An abstract of the thesis of »,
  25. « Interview de Camille Herron », sur fr.runrin.com (consulté le 19 avril 2019)
  26. (en) April Wilkerson, « Long-Distance Vision: Camille Herron is Driven to Excelin Marathons and in Research »,
  27. (en) Jenni Carlson, « HAPPY PLACE: Why a return to Oklahoma launched Camille Herron to ultrarunning greatness », sur NewsOK.com, (consulté le 18 avril 2019)
  28. (en) Jacqueline Alnes, « Camille Herron's Comeback », sur Trail Runner Magazine, (consulté le 18 avril 2019)
  29. (en) « Camille Herron », sur endurance Junkie Podcast (consulté le 18 avril 2019)
  30. (en) « Run with Camille Coaching », sur Run with Camille Coaching (consulté le 18 avril 2019)
  31. « Camille Herron a bien failli mourir », sur Le Blog Endurance Shop (consulté le 19 avril 2019)
  32. Gaël Couturier, « Les petits secrets de Dauwalter, Herron, Browning et les autres. », sur Le Blog Endurance Shop (consulté le 19 avril 2019)
  33. (en) Taylor Dutch, « Camille Herron Breaks 100-Mile Course Record 2 Weeks After Harrowing Car Accident », sur Runner's World, (consulté le 18 avril 2019)
  34. « DUV - Stats de Camille Herron », sur statistik.d-u-v.org (consulté le 17 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :