Camille Bloch (historien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camille Bloch et Bloch.
Camille Bloch
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activité
Fratrie
Autres informations
Membre de
Académie des sciences d'URSS (d), Académie des sciences morales et politiquesVoir et modifier les données sur Wikidata

Camille Bloch est un historien français, né le au Thillot (Vosges) et mort le à Paris XIVe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Camille Bloch commence ses études à Remiremont (Vosges), puis les poursuit au lycée Condorcet à Paris. Ayant échoué au concours d'entrée à l'École normale supérieure, il obtient une licence de lettres à la Sorbonne, entre à l'École nationale des chartes en 1886 et en sort en 1890 avec le titre d'archiviste paléographe. Il soutient en 1908 une thèse de doctorat sur L'Assistance et l'État en France, à la veille de la Révolution[1].

De 1891 à 1896, il est archiviste départemental de l'Aude puis, de 1896 à 1904, du Loiret. Il s'engage localement dans les mouvements de gauche, notamment comme président de la section orléanaise de la Ligue des droits de l'homme en 1904.

Promu inspecteur général des bibliothèques et des archives la même année, il quitte alors Orléans. Il abandonne cette fonction en 1920 pour diriger, de 1921 à 1934, la bibliothèque et le musée de la Guerre. Retraité en 1934, il est élu à l'Institut en 1946 (Académie des sciences morales et politiques).

Ses recherches ont principalement porté sur la vie économique, la pauvreté et l'assistance publique à la fin du XVIIIe siècle.

Il était le frère du linguiste et lexicologue Oscar Bloch.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joumas (Georges), « Camille Bloch (1865-1949), archiviste atypique du Loiret, de l'École des chartes à l'Académie des Sciences morales et politiques » in Bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais, t. XIX, no 154, 4e trim. 2007, p. 39-54.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publiée sous le titre L'Assistance et l'État en France à la veille de la Révolution (généralités de Paris, Rouen. Alençon, Orléans, Châlons, Soissons, Amiens) (1764-1790), Paris : Picard, 1908.