Camille Allard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allard.
Gustave Camille Allard
Naissance
Marseille (France)
Décès (à 31 ans)
Marseille (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Médecin et écrivain
Diplôme Doctorat en médecine à 21 ans
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur le (à 30 ans)

Gustave Camille Allard (Marseille, 7 octobre 1832 - Marseille, 12 mai 1864[1]) est un médecin et explorateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à Marseille puis à Paris et est reçu docteur en médecine le 14 décembre 1853 avec la mention Très-Bien. En 1854, il est chargé d'une commission de médecin sanitaire à bord des paquebots-poste du Levant et passe deux mois en station en mer Noire comme attaché au service des transports des blessés.

Nommé médecin sanitaire de la mission des ponts et chaussées de France dans la région danubienne (juin 1855), il est envoyé en mission en Dobrogée, dans l'Empire ottoman, à l'automne 1855. Même si certains de ses jugements sont empreints de points de vue religieusement discutables, il laisse un important témoignage sur les lieux visités, qu'il parcourt à pied ou à cheval après la guerre de Crimée, et sur les populations rencontrées, turques, tatares, valaques, bulgares ou lipovènes.

À son retour, il est nommé médecin des eaux de Saint-Honoré-les-Bains, dans la Nièvre (1856) puis inspecteur des eaux à Royat (Puy-de-Dôme) (1860).

Marié en 1857, il devient professeur de médecine à Clermont-Ferrand en 1860. Il reçoit la croix de la Légion d'honneur en 1863 et meurt subitement en mai 1864.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Entre mer Noire et Danube : Dobroudja, 1855
  • Royat, 1860
  • Souvenirs d'Orient, la Bulgarie orientale, 1861
  • Du Traitement de la phtisie pulmonaire par les eaux de l'Auvergne, 1863
  • Les échelles du Levant, 1864
  • Précis sur les eaux thermales (Chloro-bicabornatées mixtes, ferrugineuses, arsénicales) de Royat (Puy-de-Dôme), 1864

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gazette médicale de Paris, 1864, p. 358
  • Marc Antoine Bayle, Notice sur la vie et les œuvres de Camille Allard, 1864
  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p. 47

Liens externes[modifier | modifier le code]