Caenagnathasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caenagnathasia martinsoni

Caenagnathasia
Description de cette image, également commentée ci-après

Différentes vues des fragments de mandibules découverts dans les années 1990.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade  Oviraptorosauria
Super-famille  Caenagnathoidea
Famille  Caenagnathidae
Sous-famille  Elmisaurinae

Genre

 Caenagnathasia
Currie, Godfrey et Nesov[1], 1994

Nom binominal

 Caenagnathasia martinsoni
Currie, Godfrey et Nesov[1], 1994

Caenagnathasia est un genre éteint de tout petits dinosaures à plumes de la famille des Caenagnathidae. Il a vécu en Ouzbékistan, au cours du Turonien (Crétacé supérieur), ce qui en fait le plus ancien caenagnathoide connu.

Une seule espèce est rattachée au genre : Caenagnathasia martinsoni, décrite par Philip John Currie et al. en 1994[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Des mots du grec ancien « kainos » et « gnathos » « récent » et « mâchoire » auxquels est ajouté « Asia » pour « Asie », donnant « mâchoires récentes d'Asie ».

Datation[modifier | modifier le code]

Les restes fossiles de Caenagnathasia ont été découverts dans la formation géologique de Bissekty datée du début du Crétacé supérieur et généralement considérée comme située à cheval sur le Turonien moyen et supérieur[2], soit il y a environ entre 92 et 90 Ma (millions d'années). Il s'agit du plus ancien caenagnathoide connu.

Description[modifier | modifier le code]

Les restes fossiles découverts sont peu nombreux et très partiels. Ils appartiennent à trois spécimens différents et consistent respectivement à une mandibule, à une demie mandibule[1] et, pour le dernier spécimen trouvé en 2015, à une série de vertèbres, une mandibule et un fémur[3].

Caenagnathasia est le plus petit oviraptorosaure connu et l'un de plus petits dinosaures non-aviens. Gregory S. Paul estime sa longueur à 60 centimètres et son poids à 1,4 kg, la longueur de son crâne est évaluée à 8 centimètres[4]. Caenagnathasia, même s'il est mal connu, devait être similaire, si ce n'est sa taille, aux autres oviraptorosaures, des dinosaures ressemblant à des oiseaux, avec des plumes, un bec, un long cou et de longues pattes arrières.

Classification[modifier | modifier le code]

Sa position phylogénétique au sein des caenagnathidés a considérablement varié selon les études du fait de la méconnaissance de ce genre. Généralement placé en position basale dans cette famille jusqu'en 2014[5], la découverte du spécimen de 2015 et de plusieurs nouveaux genres de caenagnathidés font qu'il se place dorénavant tout à fait à la base de la nouvelle sous-famille des Elmisaurinae[6], comme le montre ce cladogramme publié en 2016 par G. Funston et P. Currie[6] :

Caenagnathidae

Microvenator celer


unnamed

Gigantoraptor erlianensis


unnamed

Hagryphus giganteus





Epichirostenotes curriei



Anzu wyliei





Caenagnathus collinsi


Elmisaurinae

Caenagnathasia martinsoni




Chirostenotes pergracilis




Leptorhynchos elegans




Apatoraptor pennatus



Elmisaurus rarus











Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) P. J. Currie, S. J. Godfrey, et L. Nessov. 1994. « New caenagnathid (Dinosauria, Theropoda) specimens from the Upper Cretaceous of North America and Asia ». Canadian Journal of Earth Sciences, 30(10-11), p. 2255-2272
  2. (en) Alexander Averianov et Hans-Dieter Sues, 2012, Skeletal remains of Tyrannosauroidea (Dinosauria: Theropoda) from the Bissekty Formation (Upper Cretaceous: Turonian) of Uzbekistan, Cretaceous Research 34, p. 284-297, April 2012, DOI: 10.1016/j.cretres.2011.11.009,[1]
  3. (en) H.-D. Sues et A. Averianov, « New material of Caenagnathasia martinsoni (Dinosauria: Theropoda: Oviraptorosauria) from the Bissekty Formation (Upper Cretaceous: Turonian) of Uzbekistan », Cretaceous Research, vol. 54,‎ , p. 50–59 (DOI 10.1016/j.cretres.2014.12.001)
  4. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 152
  5. (en) M. C. Lamanna, H. D. Sues, E. R. Schachner et T. R. Lyson, « A New Large-Bodied Oviraptorosaurian Theropod Dinosaur from the Latest Cretaceous of Western North America », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e92022 (PMID 24647078, PMCID 3960162, DOI 10.1371/journal.pone.0092022)
  6. a et b (en) Gregory F. Funston et Philip J. Currie, « A new caenagnathid (Dinosauria: Oviraptorosauria) from the Horseshoe Canyon Formation of Alberta, Canada, and a reevaluation of the relationships of Caenagnathidae », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. Online edition,‎ , e1160910 (DOI 10.1080/02724634.2016.1160910)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Caenagnathasia Currie et al., 1994 (en)