Elmisaurinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Elmisaurinae (elmisaurinés en français) constituent une famille éteinte de dinosaures théropodes ressemblant à des oiseaux, appartenant au clade des Oviraptorosauria et à la famille des caenagnathidés qui ont vécu au Crétacé supérieur en Amérique du nord et en Asie.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de la sous-famille est dérivé du mongol « elmyi » ou « ölmyi », « plante du pied », parce que l'espèce qui a donné son nom au groupe Elmisaurus rarus se limitait à un métatarse. Il est associé au mot latin « saurus », « lézard ».

Définition et classification[modifier | modifier le code]

La sous-famille des Elmisaurinae a été définie par Philip J. Currie en 2000[1]. C'est cependant après les découvertes de plusieurs nouveaux fossiles plus complets de caenagnathidés comme Anzu, Elmisaurus, Apatoraptor, etc. entre 2014 et 2016, que la phylogénie de la sous-famille a pu être précisée[2],[3],[4],[5].

Au sein de la famille des Caenagnathidae, les Elmisaurinae regroupent toutes les espèces plus proches de Elmisaurus rarus que de Caenagnathus collinsi[3].

Cette subdivision est reprise dans le cladogramme publié par G. Funston et P. Currie en 2016[5] :

Caenagnathidae

Microvenator celer


unnamed

Gigantoraptor erlianensis


unnamed

Hagryphus giganteus





Epichirostenotes curriei



Anzu wyliei





Caenagnathus collinsi


Elmisaurinae

Caenagnathasia martinsoni




Chirostenotes pergracilis




Leptorhynchos elegans




Apatoraptor pennatus



Elmisaurus rarus











Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) P. J. Currie, 2000, « Theropods from the Cretaceous of Mongolia. The Age of Dinosaurs in Russia and Mongolia », Cambridge University Press, Cambridge, p. 434-455
  2. (en) M. C. Lamanna, H. D. Sues, E. R. Schachner et T. R. Lyson, « A New Large-Bodied Oviraptorosaurian Theropod Dinosaur from the Latest Cretaceous of Western North America », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e92022 (PMID 24647078, PMCID 3960162, DOI 10.1371/journal.pone.0092022)
  3. a et b (en) Hendrickx, Hartman et Mateus, 2015. « An overview of non-avian theropod discoveries and classification ». PalArch's Journal of Vertebrate Palaeontology. 12(1), p. 1-73.
  4. (en) P.J. Currie, G.F. Funston et H.† Osmólska, « New specimens of the crested theropod dinosaur Elmisaurus rarus from Mongolia », Acta Palaeontologica Polonica, vol. XX, no XX,‎ , p. XXX–XXX (DOI 10.4202/app.00130.2014, lire en ligne)
  5. a et b (en) Gregory F. Funston et Philip J. Currie, « A new caenagnathid (Dinosauria: Oviraptorosauria) from the Horseshoe Canyon Formation of Alberta, Canada, and a reevaluation of the relationships of Caenagnathidae », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. Online edition,‎ , e1160910 (DOI 10.1080/02724634.2016.1160910)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]