Bruno Fecteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fecteau.
Bruno Fecteau
Description de l'image Defaut.svg.
Informations générales
Naissance
Rimouski, Drapeau : Québec Québec
Décès (à 51 ans)

Bruno Fecteau (né le [1],[2] à Rimouski[3] - mort le [4],[5],[2]) est un professeur québécois de musique, surtout connu comme pianiste, compositeur, orchestrateur et arrangeur attitré de Gilles Vigneault de 1994 à 2010[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1959 à Rimouski, Bruno Fecteau y commence ses premières études musicales auprès des religieuses du Saint-Rosaire[3]. Il complète ses études à Québec, au Conservatoire de musique. Il y obtient les prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et de composition sous la gouverne de Pierre Genest, Pierre Normandin, Armando Santiago et du regretté Clermont Pépin, entre autres[3].

Depuis sa sortie du Conservatoire, il s’est consacré à la chanson, devenant notamment, depuis 1994, le pianiste, compositeur, orchestrateur et arrangeur attitré de Gilles Vigneault, jusqu'au printemps 2010[6]. En 2009, ils font créer ensemble à Québec, au Festival des musiques sacrées (en formation réduite, à l'église Saint-Roch), et au Palais Montcalm avec chœur et orchestre, leur œuvre majeure, leur Grand-Messe (en innu, en latin et en français)[7],[8],[1].

Comme compositeur, orchestrateur, arrangeur, il contribue à la réalisation de nombreux albums, dont :

Il se joint, depuis l’été 2006, à l’équipe du Conservatoire de musique de Québec à titre de professeur de fugue[3], succédant en ce domaine à Pierre Genest, jadis son professeur.

Le , il meurt d'un malaise cardiaque[5], à 51 ans, alors qu’il est sur le chemin du retour, après un concert des Charbonniers de l’Enfer[5]. Il était le compagnon de la chanteuse Paule-Andrée Cassidy[1],[5] et le père de leur fils de 3 ans, Pierre[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Richard Boisvert, « Bruno Fecteau: brillante année pour un musicien de l'ombre », Le Soleil, Québec (www.cyberpresse.ca/le-soleil), (consulté le 10 janvier 2011).
  2. a, b et c « Bruno Fecteau s'éteint », Le Soleil (www.cyberpresse.ca/le-soleil), (consulté le 10 janvier 2011).
  3. a, b, c et d « Bruno Fecteau, professeur de fugue au Conservatoire de musique de Québec, est décédé », Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec (www.conservatoire.gouv.qc.ca), (consulté le 10 janvier 2011).
  4. « FECTEAU, Bruno (notice nécrologique) », Cyberpresse (necrologie.cyberpresse.ca), (consulté le 20 janvier 2011).
  5. a, b, c et d Marc-André Gagnon, « Décès : Complice de Gilles Vigneault, Bruno Fecteau succombe », Canoe (fr.canoe.ca), (consulté le 10 janvier 2011).
  6. a et b Agnès Gaudet, « Décès de Bruno Fecteau, ancien chef d'orchestre de Gilles Vigneault », Rue Frontenac (exRueFrontenac.com), (consulté le 11 janvier 2011).
  7. « Grand-messe de Gilles Vigneault », www.festivalmusiquesacree.ca, (consulté le 11 janvier 2011).
  8. Richard Boisvert, « Grand-messe de Gilles Vigneault : sacré, mais sans cérémonie », Le Soleil, Québec (www.cyberpresse.ca/le-soleil), (consulté le 10 janvier 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]