Brahim Metiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brahim Metiba
Description de cette image, également commentée ci-après

Brahim Metiba (22e Maghreb des Livres, Paris, 13 et 14 février 2016)

Naissance (39 ans)
Skikda (Algérie)
Activité principale
Écrivain

Brahim Metiba, né à Skikda le , est un écrivain algérien. Il vit et travaille à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'informatique, Brahim Metiba quitte l'Algérie à l’âge de 23 ans pour s'installer en France. Issu d'une famille modeste, il commence à écrire à l'âge de 25 ans et est publié à l'âge de 37 ans. Ses textes se nourrissent d'une matière autobiographique. Il est néanmoins plus juste de parler d'autofiction[1].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Brahim Metiba reçoit le prix littéraire Beur FM Méditerranée en partenariat avec TV5 Monde 2016[2],[3].

Ma mère et moi a été sélectionné pour la Seine Saint Denis au Prix littéraire des lycéens et apprentis d'Ile-de-France 2016 parmi les 5 titres retenus pour le département (40 titres pour toute la région d'Ile-de-France[4]).

L'écrivain figure parmi les 8 finalistes du Prix Hors Concours 2016 sur 50 auteurs retenus[5].

Accueil du public et de la critique[modifier | modifier le code]

Ma mère et moi est largement salué par la critique[6].

Philippe-Jean Catinchi, dans Le Monde des livres, parle d'un texte « nu, bref, splendide de force émotive » au sujet de Ma mère et moi.

« Si, tombant dans une librairie sur Ma mère et moi de Brahim Metiba, vous passez votre chemin sous prétexte que, pensez-vous, après Marcel Proust, Fernando Pessoa quand il se fait Bernardo Soares, Georges Bataille ou même Hervé Bazin, quiconque cherche à écrire sur les liens entre une mère et un fils s'expose, dans le meilleur des cas, au ridicule, vous avez tout à fait tort. » Sarah Chiche - Le Magazine Littéraire.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Les notions de différence, d'incommunicabilité et de vivre-ensemble, sont au centre des réflexions de Brahim Metiba. Dans ses textes, il est question de milieu familial, de rapport au pays d'origine, de sexualité, de rapport à Dieu. La question centrale de son écriture serait : comment se construire, comment se faire une place, en l'absence du père, en la présence d'une mère silencieuse, en présence d'un frère vu comme celui qui réussit[1] ?

Esthétique[modifier | modifier le code]

La musique a une place importante dans l'esthétique de Brahim Metiba. Il indique que c'est la seule réponse qu'il a trouvée à la question : comment réunir ceux qui s'opposent[1] ?

Dans Ma mère et moi, « Vienne est un coin du Paradis » d'Asmahan, est utilisé comme leitmotiv[7].

Son troisième roman, La Voix de Papageno, est une réécriture libre de La Flûte enchantée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ma mère et moi[8], éditions du Mauconduit, 2015
  • Méridiennes, poèmes d'Arnaud Delcorte et photographies de Brahim Metiba, MEO, 2015
  • Je n'ai pas eu le temps de bavarder avec toi, éditions du Mauconduit[9], 2015
  • La Voix de Papageno[10], éditions du Mauconduit, 2017

Entretiens[modifier | modifier le code]

  • "Écrire sa vie, vérité et fiction" : avec Philippe Lejeune, rencontre littéraire du 9 juillet 2016 aux Petites Dalles[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Africulture - Entretien avec Brahim Metiba »
  2. « L'écrivain algérien Brahim Metiba lauréat du Prix littéraire Beur FM Méditerranée », sur Al Huffington Post (consulté le 30 juin 2016)
  3. « #MOE - Brahim Metiba récompensé au Maghreb des livres - vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le 2 juillet 2016)
  4. « Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle en Île-de-France », sur www.bibliotheques93.fr (consulté le 13 novembre 2016)
  5. « Finalistes 2016 », sur Hors Concours (consulté le 11 novembre 2016)
  6. « La mère garde le silence et le fils ne dit pas tout », (consulté le 1er juillet 2016)
  7. « Le Clavier Cannibale: Brahim Metiba au coin du paradis », sur towardgrace.blogspot.fr (consulté le 14 août 2016)
  8. Alexandre Gefen, « "Le Livre de ma mère", deuxième version », (consulté le 30 juin 2016)
  9. TV5MONDE, « Brahim Metiba : "Je n’ai pas eu le temps de bavarder avec toi " », (consulté le 30 juin 2016)
  10. « Récit. L’ombre de Mozart plane sur les ruines de Palmyre », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  11. Laurence Santantonios, « Ecrire sa vie : vérité et fiction », (consulté le 17 octobre 2016)