Philippe Lejeune (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Lejeune.
Philippe Lejeune
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Collegium Invisibile (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Lejeune, né le [1], est un universitaire français spécialiste de l'autobiographie.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages portant essentiellement sur l'autobiographie et les journaux personnels. Il est cofondateur de l'association pour l'autobiographie et le patrimoine autobiographique, créée en 1992.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Autobiographie en France (1971)
  • Le Pacte autobiographique (1975)
  • Je est un autre : l'autobiographie de la littérature aux médias (1980)
  • Moi aussi (1986)
  • La Pratique du journal personnel (1990)
  • «Cher cahier...» Témoignages sur le journal personnel (1990)
  • Pour l'autobiographie (1998)
  • Les Brouillons de soi (1998)
  • « Cher écran... » : journal personnel, ordinateur, Internet (2000)
  • Signes de vie (Le pacte autobiographique, 2) (2005)
  • Le journal intime : histoire et anthologie (2006)
  • Autogenèses. Brouillons de soi 2 (2013)

L'Autobiographie[modifier | modifier le code]

Philippe Lejeune a tenté d'établir des bases théoriques qui permettent de mieux cerner le genre autobiographique. Tout d'abord en posant une définition de l'autobiographie : « le récit rétrospectif en prose qu'une personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu'elle met l'accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l'histoire de sa personnalité. » Philippe Lejeune a, en outre, forgé un concept, le pacte autobiographique : « Pour qu'il y ait une autobiographie, il faut que l'auteur passe avec ses lecteurs un pacte, un contrat, qu'il leur raconte sa vie en détail, et rien que sa vie. »

Introspection d'une part, exigence de vérité d'autre part, ce double mouvement caractérise le genre autobiographique. Cependant, de multiples paramètres (les déficiences ou non de la mémoire, le défaut ou l'excès de sincérité, la méthode adoptée, etc.) rendent toujours singulière la démarche de celui qui entreprend de faire le récit de sa propre existence.

Alain Robbe-Grillet, en particulier, a contesté le pacte défini par Lejeune. Dès le début de sa propre autobiographie[2], il s'en prend nommément à lui et insiste ensuite sur ses points de désaccord[3]. L'opposition des deux hommes a donné lieu à une querelle durable[4] qui ne prendra fin qu'après un article de Roger-Michel Allemand[5] et par son intermédiaire[6].

Entretiens / Correspondance[modifier | modifier le code]

  • « Écrire sa vie, vérité et fiction » : avec Brahim Metiba, rencontre littéraire du 9 juillet 2016 aux Petites Dalles[7]
  • « Lettre de Philippe Lejeune à Roger-Michel Allemand », Une « Nouvelle Autobiographie » ?, Paris, Lettres modernes Minard, 2004, p. 231-234.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Alain Robbe-Grillet, Le Miroir qui revient, Paris, Minuit,
  3. Alain Robbe-Grillet et Roger-Michel Allemand, « Robbe-Grillet au Mesnil : images et représentations de la Nouvelle Autobiographie », Caractères, Caen, Fonds d'aide à la création littéraire de Basse-Normandie, no 7,‎ , p. 8-13
  4. Philippe Lejeune, « Nouveau roman et retour à l'autobiographie », L'Auteur et le manuscrit, Paris, PUF,‎ , p. 51-70
  5. Roger-Michel Allemand, « Relire Les Mots après Lejeune et Robbe-Grillet », Analyses et réflexions sur Sartre, “Les Mots”, Paris, Ellipses,‎ , p. 68-75
  6. C'est ainsi avec l'assentiment de Philippe Lejeune que les éditions Larousse ont confié l'actualisation et la réécriture de sa notice « Autobiographie » (Dictionnaire des littératures, tome 1, 1985, p. 124-125) à Roger-Michel Allemand (Dictionnaire mondial des littératures, 2002, p. 59-60).
  7. Laurence Santantonios, « Ecrire sa vie : vérité et fiction », (consulté le 17 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]