Bouton d'or (couleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bouton d'or (Ranunculus repens).

Bouton d'or est un nom de couleur en usage dans les domaines de la mode, de la décoration, de la papeterie. Il désigne une nuance de jaune tirant sur l'orangé en référence au bouton d'or, nom populaire de la fleur renoncule.

Dans les nuanciers commerciaux actuels, on trouve, en peinture pour la décoration bouton d'or[1] ; en encres et peintures pour les arts graphiques 153 bouton d'or[2] ; en papier coloré 400 bouton d'or[3], bouton d'or[4]; en fil à broder 725 jaune bouton d'or[5]. La Régie autonome des transports parisiens (RATP) utilise également le nom Bouton d'Or[6] pour des lignes de transports en commun. .

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, Michel-Eugène Chevreul a entrepris de classer et de situer les couleurs les unes par rapport aux autres et par rapport aux raies de Fraunhofer. « Bouton d'or » figure dans sa liste des « Noms de couleur le plus fréquemment usités dans la conversation et dans les livres », avec les cotes 4 orangé-jaune 9 ton (type), 3 orangé-jaune 7 ton (couleur sur soie de Guinon) et 3 orangé-jaune 6 ton quand il s'agit d'étoffes de laine[7]. 4 orangé-jaune est aussi une des couleurs du citron fruit (qui n'est pas pour Chevreul celle du jaune citron de teinture)[8]. À titre de comparaison, la couleur bouton d'or en peinture pour la décoration d'un nuancier actuel serait cotée 2 jaune 4 ton. Les colorants synthétiques développés peu après les mesures de Chevreul ont permis des couleurs beaucoup plus vives.

Cependant, en 1969, une couleur bouton d'or en peinture automobile pouvait être assez brune[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Couleurs nature Ripolin », sur ripolin.tm.fr.
  2. Traduction de « buttercup » « Marqueur Promarker », sur adam18.com.
  3. « nuancier mi-teintes Canson », sur idec.free.fr.
  4. « Papiers colorés », sur papiers-clairefontaine.com.
  5. « Nuancier DMC numéros et noms », sur sd-g1.archive-host.com.
  6. « Nuancier officiel de la RATP ».
  7. Michel-Eugène Chevreul, « Moyen de nommer et de définir les couleurs », Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France, t. 33,‎ , p. 130, 151 (lire en ligne). 4 orangé-jaune correspond à une longueur d'onde dominante λ = 582 nanomètres, 9 ton à une luminosité (colorimétrie) L* = (21-ton) / 21 = 0,571 (Y = 0,251); pour 3 orangé-jaune 6 ton, λ = 583 nm, L* = 0,714 (Y = 0,428). Illuminant D55.
  8. Chevreul 1861, p. 138
  9. « Nuancier 2CV Citroën », sur 2cv29.free.fr.