Boulevard Robert-Schuman (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulevard Robert-Schuman.
Boulevard Robert-Schuman
Image illustrative de l'article Boulevard Robert-Schuman (Nantes)
Boulevard Robert-Schuman, à Nantes
Situation
Coordonnées 47° 14′ 22″ nord, 1° 34′ 17″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Breil - Barberie
Tenant Rond-point de Rennes
Aboutissant Rue de la Patouillerie
Morphologie
Type boulevard
Longueur 1 750 m
Histoire
Anciens noms Rue de Rennes
Nouveau chemin de Rennes

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Boulevard Robert-Schuman

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Boulevard Robert-Schuman

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Boulevard Robert-Schuman

Le boulevard Robert-Schuman est l'une des artères les plus longue de Nantes situé dans le quartier quartier Breil - Barberie. Il s'agit d'un tronçon de la RN 137 qui relie Saint-Malo à Bordeaux.

Situation[modifier | modifier le code]

Elle relie le rond-point de Rennes, dans le prolongement de la rue Paul-Bellamy, jusqu'à la rue de la Patouillerie qui marque la limite entre les communes de Nantes et d'Orvault, au niveau du parc de la Gaudinière et du pont du Cens. Au delà de cet ouvrage, le boulevard est prolongé par la route de Rennes.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Elle a été baptisée par délibération du conseil municipal du 16 décembre 1963, en l'honneur de Robert Schuman, considéré comme l'un des pères fondateurs de la construction européenne, décédé trois mois auparavant[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, c'est par cette artère, unes des dernières portions de l'ancienne route à destination de Rennes, que le les troupes d'occupation allemandes arrivèrent à Nantes. Précédant ainsi de quatre ans, la 3e armée américaine du général Patton, notamment la 4e division blindée américaine du général John Shirley Wood, qui libérèrent alors la cité en pénétrant par cette artère le .

En 2011, le numéro 55 du boulevard Robert-Schuman est le théâtre du quintuple meurtre de l'affaire Dupont de Ligonnès.

Depuis octobre 2012, le boulevard est parcourue par le chronobus C2 qui y dessert cinq arrêts : Américains, Rennes-Longchamp, Berlioz, La Close et Forêt.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Robert Schuman (boulevard) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 12 mai 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :