Bouharoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouharoun
Bouharoun
Le port de pêche de Bou Haroun
Noms
Nom arabe بوهارون
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tipaza
Daïra Bou Ismaïl
Code postal 42009
Code ONS 4220
Démographie
Population 9 922 hab. (2008[1])
Densité 1 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 37′ 24″ nord, 2° 39′ 17″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 280 m
Superficie km2
Divers
Saint patron Sidi Bouharoun[2]
Localisation
Localisation de Bouharoun
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bouharoun

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bouharoun

Bouharoun est une commune de la wilaya de Tipaza en Algérie. Bouharoun est une petite ville côtière connue par son port et ses sardines[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Bouharoun est situé au nord-est de la wilaya de Tipaza, à environ 20 km à l'est de Tipaza.

Communes limitrophes de Bouharoun
Mer Méditerranée
Aïn Tagourait Bouharoun Khemisti
Attatba

Relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

Bien que Bouharoun soit principalement connu pour son port, la majeure partie de son territoire est située dans la plaine haute du Sahel entre 100 et 280 mètres. Il existe 6 coulées vertes de bois entourant des cours d'eau qui dévalent les pentes vers la mer.

Vue sur la mer et sur le Mont Chenoua à l'horizon en pleine nature vierge à Bouharoun.

Transport[modifier | modifier le code]

Bou Haroun est traversé par la RN11 qui permet de relier Alger et Tipaza.

Routes[modifier | modifier le code]

La commune de Bou Haroun est desservie par plusieurs routes nationales:

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de Bouharoun est constituée à partir des localités et domaines suivants[3] : Bou Haroun, Zaouïa, Adda, Domaines autogérés (après restructuration) no 8 Chouhada, Kadem et Saâdia.

L'agglomération chef-lieu est la ville de Bou Haroun.

Hameaux : Saidia, Zaouia, Hangar Nord

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Anse de Bou Haroun était connue depuis l'antiquité pour son corail et ses eaux poissonneuses. À l'arrivée des Français il existait sur les hauteur un village nommé Haouch Zaoui ainsi qu'un mausolée dédié au saint homme Bou Haroun qui donnera son nom au lieu.

Le village de pêcheurs de Bou Haroun sera constitué à partir de 1883 par des pêcheurs espagnols de Minorque et des Italiens de Naples, Procida et Ischia. Les maisons en dur ne sont construites qu'à partir de 1905. Dépendant de Tefeschoun, Bou Haroun devient une commune de plein exercice au début du XXe siècle. À l'indépendance elle sera intégrée dans Bou Ismail avant d'être recréée en 1984.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1902 1958 1987 1998 2008
1 7241 8094 2046 1009 922
(Source : recensement [4],[5])

Économie[modifier | modifier le code]

La vie économique à Bou Haroun tourne quasi exclusivement autour de la pêche. Son port de pêche est le second du pays avec près de 10 000 tonnes de poisson par an. Deux jetées sont construites en 1954, puis un port sera construit en 1974[6].

Le tourisme reste encore à l'état primitif, mais la commune dispose de grandes potentialités dans ce domaine avec ses forêts, sa côte et sa nature.

P12-06-09 18.08.jpg

il y a tout de même bon nombre de restaurant,dont le renommé "Le Lamparo" et sa succulente Paella espagnole. les italiens et espagnols qui ont créé cette petite bourgade étaient des pêcheurs de sardine.ils utilisaient une barque munie des lamparos grosses lampes (au carbure,puis électrique avec l'arrivée des groupes électrogènes)..qui éclairaient l'eau durant le nuit permettant à la sardine de suivre cette lumière et de se regrouper en surface,c'est alors que les filets se resserre sur elles!!

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Tipaza, sur le site de l'ONS.
  2. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/08/01/print-16-120839.php
  3. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tipaza, page 1570.
  4. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  5. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  6. Bouharoun - Port Opération nettoyage Info SoirInfo Soir : 18 - 01 - 2006