Fouka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fouka
Fouka Marine
Fouka Marine
Noms
Nom algérien فوكة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tipaza
Daïra Fouka
Président de l'APC Aissa Nedjari
2007-2012
Code postal 42006 Fouka Ville
42027 Fouka Marine
Code ONS 4225
Démographie
Population 48 959 hab. (2008[1])
Densité 3 087 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 40′ 00″ N 2° 45′ 00″ E / 36.666667, 2.7536° 40′ 00″ Nord 2° 45′ 00″ Est / 36.666667, 2.75  
Altitude Min. 0 m – Max. 230 m
Superficie 15,86 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Fouka

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Fouka

Fouka est une commune de la wilaya de Tipaza en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Fouka est situé au nord-est de la wilaya de Tipaza, à environ 33 km au nord-est de Tipaza et à environ 30 km au sud-ouest d'Alger.

Communes limitrophes de Fouka
Mer Méditerranée Mer Méditerranée Douaouda
Bou Ismaïl Fouka Douaouda
Chaiba Koléa Koléa

Relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville de Fouka est située sur une plaine à 130 mètres de hauteur qui s'arrête brutalement sur une falaise qui forme un ravin abrupte avant de descendre vers la mer en traversant une bande côti-re agricole de 300 mètres de large. Elle n'est traversée par aucun cours d'eau important.

Transport[modifier | modifier le code]

Douaouda est desservie par l'autoroute Alger-Cherchell qui remplace la RN11 sur l'axe côtier.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de Fouka est constituée à partir des localités suivantes[2] : Aïn Lahdjar, Communal Ouest, Communal Sud, Douar Benani, Fouka El Bahria (anciennement Fouka Marine) et Fouka Ville

L'Agglomération chef-lieu est la ville de Fouka, les deux agglomérations secondaires sont Ali Amari (Ex-Aïn Lahdjar) en conurbation avec Koléa et Douar Benani.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville serait dû à Aïn El Fouka qui signifie en dialecte local « La source du haut »[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fouka a probablement été construite sur les ruines de l'antique cité romaine de Casae Calventi[3].

Le centre colonial de Aïn Fouka est créé le 25 avril 1842 pour 70 familles sur un territoire de 1600 héctares, il a été construit par le génie militaire. Le 7 janvier 1846 une ordonnance royale est signée pour créer le village de Notre Dame de Fouka à l'emplacement du futur village de Fouka Marine qui verra le jour vers la fin du 19e siècle[4].

La commune est instituée par décret pour la première fois le 6 août 1844 avant d'être réintégrée à celle de Koléa le 21 novembre 1851. Elle sera recréée le 21 mai 1890.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1858 1865 1884 1892 1897 1902 1987 1998 2008
411 404 457 884 998 1 243 22 736 36 484 48 958
(Source : recensement [5],[6],[7],[8],[9])


Populations des différentes agglomérations en 1987 : Fouka, 15 095 hab.

Populations des différentes agglomérations en 1998 : Fouka, 22 304 hab. ; Ali Amari, 10 308 hab[10].

Populations des différentes agglomérations en 2008 : Fouka, 24 557 hab. ; Ali Amari, 14 958 hab[11].

Économie[modifier | modifier le code]

Commune à vocation agricole, Fouka s'urbanise à grande vitesse et grignotte les surfaces cultivables. Une petite zone d'activité se trouve dans la localité de Ali Amari. En 2011, une usine de dessalement d'eau d'une capacité de 120 000 m³ a été inaugurée[12].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

De nombreux vestiges de l'occupation romaine ont été trouvés à Fouka aux alentours d'une fontaine. Des vases, des amphores, des médailles et de grands tombeaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Tipaza, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tipaza, page 1570.
  3. Itinéraire historique et descriptif de l'Algérie, avec un vocabulaire français-arabe des mots les plus usités et un résumé historique des guerres d'Afrique / par J. Barbier -L. Hachette (Paris)-1855 p.141
  4. Description d'Alger et de ses environs, par Victor Bérard,... -Bastide (Alger)-1867 p.133, 134
  5. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  6. Indicateur général de l'Algérie ou Description géographique, statistique et historique de toutes les localités dans ses trois provinces (2e édition entièrement refondue) / par Victor Bérard,... -Bastide (Alger)-1858 p.270
  7. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  8. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  9. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930 / [organisé par le] Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger), p.234
  10. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.528
  11. ONS, 5e RGPH - 2008 - Armature Urbaine - Collections Statistiques N° 163/2011 Série S : Statistiques Sociales, p.117 et 55 [PDF]
  12. Mise en service de la station de Fouka Dessalement d'eau de mer B N agence Le Temps d'Algérie : 21 - 08 - 2011