Boualem Bessaih

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Boualem Bessaih
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Boualem Bessaih, né en 1930 à El Bayadh est un homme politique et un homme de lettres algérien, plusieurs fois ministre, et ancien président du Conseil constitutionnel. Il est depuis le 11 juin 2016 Ministre d’État, Conseiller spécial auprès du président de la République, Représentant Personnel du chef de l’État dans le gouvernement Sellal V.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boualem Bessaih est un ancien professeur de lettres et docteur ès lettres et sciences humaines, de formation bilingue (arabe, français).

Durant la guerre d'indépendance algérienne, il rejoint le maquis au début de 1957, occupe d'importantes fonctions dans les rangs de la Révolution armée (un des adjoints de Boussouf). Il est parmi les fondateurs des services secrets algériens : il dirige à ce titre la section du contre espionnage de la base Didouche Tripoli, et assure la mission de membre du secrétariat général du Conseil national de la Révolution algérienne de 1959 à 1962.

À l'indépendance, il occupe les fonctions d'ambassadeur dans plusieurs capitales européennes et arabes (Berne, Le Vatican, le Caire, Koweït City, Rabat).

En 1971, il est nommé secrétaire général du ministère des Affaires étrangères.

En 1979, il entre au gouvernement et occupe plusieurs postes ministériels. Il est nommé successivement ministre de l'Information, ministre des Postes et Télécommunications, ministre de la Culture et enfin ministre des Affaires étrangères en 1988.

À ce titre, il participe, au sein de la tripartie Algérie-Maroc-Arabie saoudite décidée par le sommet arabe de Casablanca, aux efforts déployés pour aboutir à l'accord de Taëf.

En 1997, il est nommé membre du Conseil de la nation au titre du tiers présidentiel, puis élu président de la Commission des Affaires étrangères de ce Conseil.

Après avoir occupé le poste d'ambassadeur auprès du Maroc, il est nommé président du Conseil constitutionnel en septembre 2005 par le président de la République, poste qu'il occupe jusqu’à mars 2012.

Le , il est nommé par le président Bouteflika Ministre d'État, Conseiller spécial auprès du président de la République, Représentant Personnel du chef de l'État[1].

Portefeuilles ministériels[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Boualem Bessaih est l'auteur de plusieurs ouvrages littéraires et historiques notamment sur l'émir Abdelkader ; il est aussi l'auteur du scénario du film historique Épopée du cheikh Bouamama.

Son dernier ouvrage publié à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance, L'Algérie belle et rebelle, de Jugurtha à Novembre est préfacé par le président Abdelaziz Bouteflika.

Parmi les autres publications de Boualem Bessaih :

  • Mohamed Belkheir, étendard interdit, édition bilingue, Sindbad Paris, 1976 ;
  • De l'émir Abdelkader à l'imam Chamyl. Le héros des Tchétchènes et du Caucase, 1re édit. Dahleb, 1997, 2e édit. ENAG, Alger, 2001 ;
  • De Louis Philipe à Napoléon III. L'émir Abdelkader, vaincu mais triomphant, SNED, Alger, 2002, édit. en langue arabe, ANEP, Alger- El Farabi, Beyrouth, 2004 ;
  • Au bout de l'authenticité, la résistance par l'épée ou la plume, ENAG, Alger, 2002 ;
  • Abdellah Ben Kerriou, poète de Laghouat et du Sahara, édition bilingue, Publi-Sud, Paris, 2003.
  • L’épopée du Cheikh Bouamama, bande dessinée, avec Masmoudi (Entreprise nationale du livre, Alger, 1986, 51 p)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir plus[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] CV de Boualem Bessaih sur le site officiel du Conseil constitutionnel