Aller au contenu

Bibisara Assaubayeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bibisara Assaubayeva
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (20 ans)
TarazVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport
Titres aux échecs
Maître FIDE féminin (d) (depuis ), maître de la Fédération internationale des échecs (depuis ), grand maître international féminin (d) (depuis ), maître international d'échecs (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Elo
2 472 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Bibisara Assaubayeva est une joueuse d'échecs kazakhe, née le à Taraz[1]. Elle a été affiliée à la fédération russe de 2016 à 2018.

Au , elle est la 16e joueuse mondiale et la première parmi les joueuses de moins de vingt ans (junior), avec un classement Elo de 2 472 points[2].

Biographie et carrière

[modifier | modifier le code]

Débuts aux échecs

[modifier | modifier le code]

Elle apprend à jouer aux échecs à 4 ans et commence à étudier l'anglais à cinq ans[3].

Elle obtient le titre de maître FIDE féminin en 2011[2] à l'âge de sept ans.

Bibisara Assaubayeva est aussi une gymnaste rythmique et est deux fois championne d'Astana dans sa catégorie d'âge[3].

Championne du monde des moins de 8 ans et des moins de 12 ans

[modifier | modifier le code]

En 2011, à Caldas Novas au Brésil, Bibisara Assaubayeva remporte le championnat du monde d'échecs de la jeunesse dans la catégorie des moins de 8 ans sur un score de 8 sur 9[3], trois ans après sa compatriote Zhansaya Abdumalik. Elle obtient le titre de maître FIDE féminin a cette occasion[4].

En 2014, à Durban en Afrique du Sud, elle est première ex æquo et deuxième au départage dans la catégorie des moins de 10 ans derrière Divya Deshmukh[4].

En 2016, à Batoumi en Géorgie, elle est première dans la catégorie des moins de 12 ans[5] et l'année suivante, elle remporte l'argent dans la catégorie des moins de 14 ans à Montevideo en Uruguay[5].

Affiliée à la fédération russe des échecs (2016 à 2018)

[modifier | modifier le code]
Bibissara Assaubayeva à Vienne en 2015.

De 2016 à 2018, elle est affiliée à la fédération russe[6].

En 2017, à Minsk en Biélorussie, elle participe au championnat d'Europe d'échecs individuel mixte. Elle marque 5,5 points sur 11 (3 victoires, 3 défaites et 5 parties nulles), réalise une performance de 2 490 points et gagne 140 points Elo[7].

Championne du monde de blitz (2021 et 2022)

[modifier | modifier le code]

En , elle décide de revenir au Kazakhstan et est affiliée à la fédération kazakhe d'échecs[8].

Le , Bibisara Assaubayeva remporte la médaille d'argent au championnat du monde de parties rapides, seule deuxième avec 8,5 points sur 11, derrière l'ancienne championne du monde Alexandra Kosteniouk (9 points sur 11).

Le , elle gagne le championnat du monde de blitz avec 14 points sur 17 en s'assurant la victoire à une ronde de la fin du tournoi. La seule seconde est Alexandra Kosteniouk avec 12,5 points.

Le , elle conserve son titre de championne du monde de blitz à Almaty avec un score de 13/17 (12 victoires, 2 nulles et 3 défaites)[9].

Controverses

[modifier | modifier le code]

Affaire Solojenkine

[modifier | modifier le code]

Le grand maître et entraîneur russe Ievgueni Solojenkine accuse Assaubayeva dans plusieurs articles sur Internet d'avoir triché lors du Championnat du monde juniors U14 en Uruguay en septembre 2017. La commission d'éthique de la FIDE suspend Solojenkine pour avoir formulé des allégations non fondées de tricherie. Un groupe de grands maîtres écrit une lettre ouverte en faveur de Solozhenkin[10]. La famille d'Assaubayeva poursuit Solojenkine en justice pour des allégations diffamatoires formulées en public et dans les médias qui ont porté atteinte à l'honneur et à la dignité d'Assaubayeva. La Cour d'appel de Moscou ordonne à Solojenkine de s'excuser, de désavouer ses allégations auprès des médias, de supprimer les articles diffamatoires et de payer une somme compensatoire de 100 000 roubles[11].

Lettres non sollicitées

[modifier | modifier le code]

En 2022, le journal d'investigation Meduza révèle qu'elle, ainsi que de nombreuses autres joueuses d'échecs, ont été victimes de harcèlement sous la forme de lettres non sollicitées contenant des préservatifs usagés et des photos pornographiques d'un résident de Riga, en Lettonie. Avec l'aide d'experts légistes et en recherchant parmi le contenu des violations de données, Meduza réussit à identifier l'identité de l'expéditeur comme étant le maître international Andrejs Strebkovs[12],[13],[14],[15].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) « The Ladder to Yourself, by Liana Khakim »
  2. a et b (en) Fiche de Bibisara Assaubayeva sur le site de la Fédération internationale des échecs
  3. a b et c (en) « 7-y.o. Kazakhstan chess-player wants to become 4th grade pupil », sur tengrinews.kz
  4. a et b « Fiche de Bibisara Assaubayeva », sur chessgames.com
  5. a et b (en) « Assaubayeva Bibisara », sur womengrandprix.fide.com (consulté le )
  6. (en) « FIDE Transfers in 2016 »
  7. « championnat d'Europe individuel 2017 », sur le site d'Europe Echecs
  8. Transferts en 2019.
  9. (en-US) « WOMEN BLITZ – FIDE World Rapid and Blitz 2022 » (consulté le )
  10. (en-US) Peter Doggers (PeterDoggers), « GM Solozhenkin Suspended For Making Cheating Accusations; Fellow GMs Protest », sur Chess.com, (consulté le )
  11. « Теперь: Танжарикова выиграла, Соложенкин проиграл | chess-news.ru », sur chess-news.ru (consulté le )
  12. (ru) « Это похоже на крик души. Но я не знаю, о чем он кричит Больше десяти лет кто-то присылает российским шахматисткам письма с использованными презервативами и порно. Мы нашли этого человека », sur Meduza (consulté le )
  13. (ru) tengrinews.kz, « Педофил прислал юной шахматистке Бибисаре Асаубаевой непристойное письмо », sur Главные новости Казахстана - Tengrinews.kz,‎ (consulté le )
  14. (en-US) Peter Doggers (PeterDoggers), « Vulgar Letters Were Sent To Female Chess Players For Over A Decade », sur Chess.com, (consulté le )
  15. (ru) « «Медуза»*: российские шахматистки больше десяти лет получали письма с использованными презервативами », sur Главные новости в России и мире - RTVI,‎ (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]
Liste des 5 premières filles dans le monde au
Rang Nom Fédération Classement Elo Née en Rang
mondial
féminin
1 Bibisara Assaubayeva Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 2 472 2004 15
2 Divya Deshmukh Drapeau de l'Inde Inde 2 424 2005 38
3 Leïa Garifoullina Fédération internationale des échecs FIDE 2 413 2004 44
4 Song Yuxin Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 393 2005 55
5 Lu Miaoyi Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 392 2010 57

Source : (en) Top 100 Girls, mars 2024 sur fide.com.