Ben-Ghou-Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goubet.

Léon Goubet dit Ben-Ghou-Bey, né le à la Verpillière (Isère) et est décédé le 20 décembre 1990 au Paraguay[1] est un fakir Français, devenu champion du monde de fakirisme le 30 mars 1964 à Nice[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né près de Lyon, il devient fakir jeune et parcourt le monde entier pendant plus de 30 ans, avec des numéros de transpercement, de crucifiement et d'enterrement vivant[3].

En 1979, Wolfgang Larbig, un médecin allemand s'intéresse à Ben-Ghou-Bey et écrit un livre, SCHMERZ, consacré à la douleur et relatant les expériences qu'il a fait faire au fakir[4].

Ben-Ghou-Bey finira sa vie au Paraguay emporté par une hémorragie méningée[5].

Records[modifier | modifier le code]

Ben-Ghou-Bey est détenteur de plusieurs records[3]:

  • 4 jours la langue clouée sur une planche (attesté par huissier) ;
  • se faire crucifier (700 fois environ au cours de sa carrière) ;
  • être enterré vivant pendant une demi-heure, en 1963 à Nice.

Apparitions dans la culture et inspirations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le journaliste et écrivain Jean-Luc Coatalem s'inspire librement de la vie de Ben-Ghou-Bey pour écrire son livre Le fils du fakir[7].

Un chapitre entier (biographique) lui est consacré dans le livre Les mystères les plus fous de France de Hubert Delobette aux éditions Le Papillon Rouge.[8]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Son fils a écrit deux livres sur lui qui relatent sa vie :

  • Ben-Ghou-Bey. Mon père, ce fakir[9]
  • Le Secret d'un fakir, Ben-Ghou-Bey l'homme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Parcours d'un homme hors du commun », sur benghoubey.skynetblogs.be (consulté le 13 juin 2017)
  2. « Ben-Ghou-Bey, Mon père, ce fakir », sur benghoubey.blogspot.fr (consulté le 13 juin 2017)
  3. a et b Aude Spilmont, « L'incroyable histoire du fakir lyonnais Ben-Ghou-Bey Simone-Garnier douleur Henri-Broch paranormal », sur www.lyoncapitale.fr (consulté le 13 juin 2017)
  4. « Rapport Tubingen Mise à jour 21 mai 2008 », sur benghoubey.skynetblogs.be (consulté le 13 juin 2017)
  5. Jean-Pierre Schnyder, « Ben-Ghou-Bey, un authentique fakir », sur plusconscient.net (consulté le 22 juin 2017)
  6. AlloCine, « Paris interdit » (consulté le 13 juin 2017)
  7. Jean-Luc Coatalem, Le fils du fakir, Grasset, , 306 p. (EAN 9782246508212, lire en ligne), mention faite en postface.
  8. Hubert Delobette, Alice Dorques, « Les mystères les plus fous de F », sur papillon-rouge.pagesperso-orange.fr (consulté le 5 janvier 2018)
  9. « Ben-Ghou-Bey. Mon père, ce fakir - book-e-book », sur www.book-e-book.com (consulté le 13 juin 2017)