Bataille de Taghit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Taghit
Informations générales
Date 17 au 20 août 1903
Lieu Désert de Taghit
Issue Victoire française
Belligérants
Flag of France.svg France Flag of Morocco.svgNomades Aït Yafelman
Commandants
Flag of France.svgAdolphe Roger de Susbielle Flag of Morocco.svg Mouley Mostepha, chérif de Matrara
Forces en présence
environ 300 4 000 Aït Yafelman
Pertes
9 morts et 21 blessés environ 400 morts

Campagne de pacification du Sahara

La bataille de Taghit fut le siège mené par les nomades Aït Yafelman d'un poste militaire français du sud-oranais en 1903. Ces nomades s'affrontaient régulièrement avec les troupes françaises.

Campagne précédant la bataille[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, alors que les troupes du Maréchal Lyautey tentaient de pacifier le sud marocain, les tribus zayanes, nomades des confins du sud-oranais, attaquaient régulièrement les caravanes, les troupeaux des tribus soumises ainsi que les postes militaires français.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les 17 août, le Chérif Mouley Mostepha, à la tête de 4 000 combattants, venant du Guir et du Tafilalet, suivis par 5 000 non combattants, de tous âges, prêts au pillage s'avance devant le poste militaire de Taghit.

Durant 4 jours, ils assiègent le poste, tentant sans relâche d'enlever la petite forteresse aux troupes françaises.

Mais la défense acharnée de la garnison et la volonté du commandant d'armes de ne pas subir le combat en envoyant de nombreuses reconnaissances offensives contraignirent les Aït Yafelman à s'enfuir et à se disperser dans le désert.

Unités françaises engagées[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources :