Bataille de Wad-Ras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Wad-Ras
Informations générales
Date
Lieu Vallée de Wad-Ras, Maroc
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne Drapeau du Maroc pré-1915.svg Empire Chérifien
Commandants
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Rafael Echagüe
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Antonio Ros de Olano
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Joan Prim
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Leopoldo O'Donnell
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg José Ortiz Echagüe
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Joan Prits de Prats
Drapeau du Maroc pré-1915.svg Mohammed IV du Maroc
Drapeau du Maroc pré-1915.svg Moulay Abbas

Guerre d'Afrique (1859 - 1860)

La bataille de Wad-Ras, également appelée bataille de Vad-Ras ou Gualdrás, est le dernier affrontement de la Guerre du Maroc, survenu le . Il succède à la bataille de Castillejos et à la bataille de Tétouan, ces dernières complétant l'action militaire coloniale menée par l'Espagne dans le nord du Maroc prenant comme prétexte de mettre fin aux attaques marocaines contre la place forte espagnole de Ceuta qui était considérée par les Marocains comme un territoire occupé.

Contexte[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Après avoir conquis Tétouan en février 1860, la force expéditionnaire espagnole, sous le commandement du général Leopoldo O'Donnell (président du gouvernement et ministre de la guerre espagnol), décida de continuer sa progression vers Tanger. Le 23 mars, les troupes dirigées par les généraux Rafael Echagüe, Antonio Ros de Olano et Joan Prim (dont l'intervention se révéla décisive), vainquirent les forces marocaines dans la vallée de Wad-Ras. Cette défaite démoralisa les armées irrégulières marocaines et provoqua immédiatement une proposition de cessez-le-feu et un dialogue entre les belligérants.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La paix fut signée à Tétouan le par le traité de Wad-Ras entre l'Espagne, représentée par O'Donnell et l'Empire Chérifien, représenté par Muley-el-Abbas, le fils du sultan. Conformément à ce traité, l'Espagne put agrandir la place de Ceuta et annexer Sidi Ifni.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le musée du Prado possède une peinture à l'huile sur un cadre de 54 sur 182 cm, décrivant la bataille de Wad-Ras, réalisée par Mariano Fortuny, mandaté par le conseil de Barcelone pour recréer pour la postérité l'atmosphère de la bataille et les soldats espagnols qui y ont participé, car beaucoup étaient originaires de Barcelone.

Les lions du Congrès des députés, fabriqués en bronze par le sculpteur espagnol Ponciano Ponzano, furent modelés avec les canons capturés aux marocains durant la bataille.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]