Bass-D and King Matthew

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bass-D & King Matthew)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bass-D and King Matthew
Autre nom Clubmasterz, The Demoniac, Fraenkenstein, Kill Selective, Silly Slickers, Sub-Sonic, The Temple Of Rebirth
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activités annexes Producteurs, DJ
Genre musical Techno hardcore, gabber
Années actives Depuis 1993
Labels Masters of Hardcore, Inferno Records
Composition du groupe
Membres Eugenio Dorwart
Matthijs Hazeleger

Bass-D and King Matthew est un groupe de techno hardcore et gabber néerlandais, originaire de Bussum. Composé d'Eugenio Dorwart (Bass-D) et Matthijs Hazeleger (King Matthew), ils sont les cofondateurs du label Masters of Hardcore[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugenio Dorwart (Bass-D)[2] commence sa carrière en jouant à Bussum, aux Pays-Bas, quand il n'avait que 14 ans. Matthijs Hazeleger lui, est, un jour, invité dans une émission de radio house où il a rencontre pour la première fois Eugenio, ces deux-là décide de mixer ensemble ; c'est à ce moment que le duo est formé[3].

En 1993, les labels Bloody Cow Records et Bad Vibes Records s'intéressent à leurs propres productions et signent avec Bass-D & King Matthew[4]. Composant un nombre impressionnant de musiques et ne voulant pas attendre pour les diffuser, les deux compères décident de créer leur propre label, Inferno Records[4]. Plus tard, ils s'occupent d'autres labels tels que Terror Traxx, Master Maximum, Megarave (avec DJ Distortion et MC Raw comme coproducteurs du groupe Rotterdam Terror Corps) et ID&T[4]. Dans les années 1990, ils sont les auteurs de titres à succès tels que Hold Me Now, Like a Dream, Raveworld, In the Mix, Stick 'em Up, We're Gonna Blow Your Mind[4]. Ils jouent également dans de célèbres soirées telles que Thunderdome, Hellraiser, Nightmare, Megarave, Mystery Land, Ghosttown, Raveworld, Shadowlands, Digital Overdose et également Temple of Rebirth[4].

En 2000, Bass-D et King Matthew collaborent avec The Prophet pour la sortie d'un EP intitulé Get Retarded. En 2002, ils publient le cinquième volet de leur compilation In the Mix, qui atteint la 12e place des classements néerlandais[5].

Le , une soirée appelée A Night with Bass-D est organisée avec Korsakoff[6]. Le , ils participent à l'édition The Skull Dynasty du festival Masters of Hardcore, aux côtés de plus de 70 artistes comme DJ Mad Dog, Tha Playah, Darkraver et Radical Redemption[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Masters of Hardcore » (consulté le 22 juin 2013).
  2. (nl) « Bass-D », sur Partyflock (consulté le 22 juin 2013)
  3. (en) « Bass D & King Matthew », sur Songdiggers (consulté le 22 juin 2013).
  4. a b c d et e (en) « DJ Bass-D », sur djguide.nl (consulté le 22 juin 2013)
  5. (nl) « Bass-D & King Matthew - In The Mix Vol. 5 charts », sur dutchcharts.nl (consulté le 14 septembre 2017).
  6. (en) « Bass-D – Korsakoff & Outblast Megamix (2014) », sur thecrazydutchmansblog.nl, (consulté le 14 septembre 2017).
  7. (en) « BREAKING: Dit is de Masters of Hardcore line-up! », sur partyscene.nl, (consulté le 14 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]