Baraque de Fraiture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Baraque Fraiture)
Aller à : navigation, rechercher
Baraque de Fraiture
La piste de ski
La piste de ski
Géographie
Altitude 652 m
Massif Massif ardennais
Coordonnées 50° 15′ 04″ nord, 5° 43′ 55″ est
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Wallonie
Province Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Baraque de Fraiture

La Baraque de Fraiture (ou Baraque Fraiture) est un des points les plus élevés de la Belgique (652 m, le point culminant étant le signal de Botrange avec 694 m, suivi par la Weisser Stein à 691 m d'altitude). Elle est située sur le territoire de la commune de Vielsalm dans la province de Luxembourg et est le point culminant de cette dernière. Sa station de ski, composée de trois pistes de ski alpin (350, 700 et 1 000 mètres de long) et de plusieurs parcours de ski de fond, est ouverte en moyenne 20 jours par an. Cela dit, il est déjà arrivé qu'elle fût ouverte plus de 60 jours.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La Baraque de Fraiture se trouve sur la crête séparant le bassin de l'Ourthe de celui de l'Amblève au sommet du plateau des Tailles constitué de prairies, de landes et de forêts.

Accès[modifier | modifier le code]

La Baraque de Fraiture est desservie par l'autoroute du Soleil (A26 - E25) à côté de la sortie 50 et se trouve au carrefour des N30 (Liège-Bastogne) et N89 (La Roche-en-Ardenne-Salmchâteau).

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le , lendemain du déclenchement de la campagne des 18 jours, la Baraque de Fraiture est prise par les Allemands de la 5e Panzerdivision[1] qui a pour objectif de traverser la Meuse au niveau de Dinant.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le dramaturge néerlandophone Ivan Vrambout a présenté, en décembre 2005, une pièce de théâtre intitulée Baraque Frituur qui met en scène les préjugés réciproques des Flamands et des Wallons. Le titre de la pièce s'inspire de la façon dont cet auteur, et un grand nombre d'enfants belges, comprenait les mots Baraque Fraiture lorsqu'il était lui-même enfant c'est-à-dire l'assimilant à une « baraque à frites » (baraque friture au lieu de Fraiture [frituur ayant la même signification en néerlandais qu'en français dans ce cas]), endroit (généralement mobile) où se vendent les traditionnelles frites belges.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 121.