Bambiraptor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bambiraptor feinbergi

Bambiraptor est un genre éteint de petits dinosaures à plumes de la famille des dromaeosauridés. Un seul spécimen fossile est connu. Il a été découvert dans le Montana (États-Unis), dans la partie supérieure de la formation de Two Medicine datée du Crétacé supérieur, plus précisément du Campanien supérieur, soit il y a environ 72 Ma (millions d'années).

Une seule espèce est rattachée au genre : Bambiraptor feinbergi, décrite en 2000 par David A. Burnham et ses collègues[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Bambiraptor a été découvert en 1993, par un chasseur de fossiles, Wes Linster, alors âgé de 14 ans, lors d'une « chasse aux fossiles » avec ses parents dans le Parc national de Glacier au Montana.

Son nom est composé du personnage de Disney Bambi, pour rappeler sa petite taille et de raptor, voleur, un suffixe fréquemment utilisé pour les dromaeosauridés.

Description[modifier | modifier le code]

Silhouette de Bambiraptor feinbergi, avec, en blanc, les os retrouvés.
Squelette reconstitué de Bambiraptor feinbergi lors de l'exposition Dans l'ombre des dinosaures au Muséum national d'histoire naturelle de Paris en 2010.

Le spécimen découvert, quasi complet et bien préservé, avait une longueur totale d'environ 1 mètre. Il est considéré par ses inventeurs comme un juvénile ayant atteint environ 75 % de son développement complet. Son poids est estimé à environ 2 kg. En 2010 Gregory S. Paul a évalué sa taille d'adulte à 1,30 mètre de long pour un poids de 5 kg[2].

Il possède des pattes arrière longues et puissantes, avec de longues griffes, dont une très développée, en forme de faucille, la « griffe tueuse » bien connue chez son « cousin » Velociraptor. Ses bras sont longs également et sa fourchette bien développée. Son corps devait être couvert de plumes même si les conditions de fossilisation n'ont pas permis leur conservation.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Bambiraptor était un prédateur habile : avec les griffes de ses pattes antérieures, il pouvait saisir sa proie afin de lui appliquer une morsure fatale. Il se nourrissait de petit animaux (lézards, amphibiens, petits mammifères, insectes). Agile, il courait vite et pouvait zigzaguer avec aisance en se servant de sa queue comme d'un gouvernail.

Classification[modifier | modifier le code]

La phylogénie des Dromaeosauridae est loin d'être stabilisée et chaque nouvelle espèce découverte conduit systématiquement à des révisions notables.

En 2000, Bambiraptor est placé par ses inventeurs dans la famille des dromaeosauridés.

En 2012, P. Senter et ses collègues le placent comme un Eudromaeosauria basal[3].

En 2015, Robert DePalma, David Burnham, Larry Martin, Peter Larson et Robert Bakker le positionnent plus en amont, directement rattaché à la famille des dromaeosauridés[4].

En 2017, suite à la découverte d'un dromaeosauridé primitif très singulier, Halszkaraptor, A. Cau et ses collègues le replacent comme le plus basal des Eudromaeosauria dans le cladogramme ci-dessous[5] :

Dromaeosauridae
Halszkaraptorinae

HalszkaraptorHalszkaraptor reconstruction by Tom Parker.png




Mahakala



Hulsanpes






UnenlagiinaeAustroraptor Reconstruction.jpg




ShanagShanag.jpg




ZhenyuanlongZhenyuanlong life restoration (white background).jpg




MicroraptoriaMicroraptor Restoration.png


Eudromaeosauria

Bambiraptor




Tianyuraptor




DromaeosaurinaeUtahraptor Restoration (flipped).png



VelociraptorinaeFred Wierum Velociraptor.png










Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Burnham, Derstler, Currie, Bakker, Zhou & Ostrom, 2000 : Remarkable new birdlike dinosaur (Theropoda: Maniraptora) from the Upper Cretaceous of Montana. University of Kansas Paleontological Contributions New Series, vol. 13, p. 1-14 ([1] texte original)
  2. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 135
  3. (en) P. Senter, J. I. Kirkland, D. D. Deblieux, S. Madsen et N. Toth, « New Dromaeosaurids (Dinosauria: Theropoda) from the Lower Cretaceous of Utah, and the Evolution of the Dromaeosaurid Tail », PLoS ONE, vol. 7, no 5,‎ , e36790 (PMID 22615813, PMCID 3352940, DOI 10.1371/journal.pone.0036790)
  4. (en) Robert A. DePalma, David A. Burnham, Larry D. Martin, Peter L. Larson et Robert T. Bakker, « The First Giant Raptor (Theropoda: Dromaeosauridae) from the Hell Creek Formation. », Paleontological Contributions, no 14,‎ (lire en ligne)
  5. (en) A. Cau, V. Beyrand, D. Voeten, V. Fernandez, P. Tafforeau, K. Stein, R. Barsbold, K. Tsogtbaatar, P. Currie et P. Godefroit, « Synchrotron scanning reveals amphibious ecomorphology in a new clade of bird-like dinosaurs », Nature,‎ (DOI 10.1038/nature24679, lire en ligne)