Baltic Beauty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baltic Beauty
Image illustrative de l’article Baltic Beauty
Baltic Beauty lors du Brest 2008
Autres noms Hans II, Sven Wilhem, Dominique Fredion
Type Navire
Gréement brick-goélette
Histoire
Chantier naval N.V. Capello, Zwartsluis Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Lancement 1926
Équipage
Équipage 1 capitaine, 4 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 40 m
Longueur de coque 29,29 m
Maître-bau 4,95 m
Tirant d'eau 2,51 m
Déplacement 115 tonnes
Voilure 345 m²( 7 voiles)
Propulsion Volvo TMD 70 (220 ch)
Vitesse ? nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 50 passagers
Carrière
Port d'attache Ronneby Drapeau de la Suède Suède

Le Baltic Beauty est un ancien ketch en acier construit aux Pays-Bas en 1926, remanié en brick-goélette lors de sa restauration dans les années 1980.

C'est désormais un voilier-charter naviguant sous pavillon suédois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été construit en Hollande en 1926 et lancé sous le nom de Hans II. C'était initialement un ketch de pêche spécialisé pour l'anguille contenant un vivier pour son transport vivant.

Jusqu'en 1936, il a navigué sous pavillon hollandais pour la pêche dans les eaux de l'Europe occidentale à l'Afrique du nord. En 1936, il est vendu à la société d'exportation d'anguille Alexporten à Ahus en Suède. Il est rebaptisé Sven Wilhem, du nom du fils du nouveau propriétaire. Il navigue sur la côte suédoise pour cette même pêche.

En 1977, il est retiré du service. En 1978 il est acheté par le capitaine V. Gottlov, qui a aussi participé au sauvetage du Vasa[1] comme plongeur naval.

En 1980, il est restauré et converti en goélette par son propriétaire, qui le rebaptise Dominique Fredion, du nom de son épouse.

Il obtient le certificat de navigation du Swedish Board of Shipping pour naviguer avec des passagers en 1987 et prend le nom de Baltic Beauty. Il offre 17 cabines pour passagers.

Il participe fréquemment aux grands rassemblements de vieux gréements comme Brest 2004 et Brest 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Otmar Schäuffelen, Chapman, Great sailing ships of the world, 2005, p. 312 (ISBN 1-58816-384-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]