Bagad Bro Konk Kerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bagad Bro Konk Kerne
Description de cette image, également commentée ci-après
Défilé du bagad lors du festival de Cornouaille 2013.
Informations générales
Pays d'origine France (Bretagne)
Genre musical Musique bretonne
Instruments bombardes, cornemuses, caisses claires, percussions
Années actives Depuis 1986
Site officiel bagadbrokonkkerne.bzh
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Bagad Bro Konk Kerne.

Le Bagad Bro Konk Kerne est un ensemble traditionnel de musique bretonne créé en 1983, au sein du cercle celtique Ar Rouedou Glas à Concarneau.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bagad au concours des bagadoù de 3e catégorie à Quimper en 2013

Le bagad est créé en 1983 mais il ne devient opérationnel qu'en août 1986 lors de sa participation au festival des Filets bleus de Concarneau. De 1986 à 1993 il évolue en 4e catégorie. Puis, de 1993 à 2000, il évolue en 3e catégorie.

D'une quinzaine de participants les premières années, le bagad compte alors 30 membres opérationnels, ceci pour un effectif total de 80 membres incluant les jeunes en formation. En 2000 il accède en 2de catégorie. En 2006 le bagad se place en quatrième position de 2de catégorie et à la cinquième place en 2007. En 2011, il occupe la quatrième place.

À la suite de la séparation avec le bagad de Douarnenez, avec lequel il collaborait depuis 2010, il intègre son bagadig dans sa formation phare mais est alors obligé de descendre en 4e catégorie en 2012[1] mais il remonte la même année d'un niveau avec l'obtention du titre de champion[2]. Lors du concours de 3e catégorie en 2013, le bagad Konk Kerne termine à la première place à Saint-Brieuc et à Quimper, avec une moyenne générale de 17,30[3], ce qui lui permet de retrouver la 2de catégorie. En 2013, le bagadig participe aux concours de cinquième catégorie.

En 2014, lors de sa première participation au concours de 2de catégorie, le bagad termine à l'honorable 5e place parmi 15 bagadoù participant.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'association[modifier | modifier le code]

Liste des présidents :

L'association compte une centaine de membres au travers de son bagad, son bagadig et l'école de formation.

Le groupe principal[modifier | modifier le code]

Liste des penn soner :

Le Bagad est composé d'une quarantaine de sonneurs. Il fait de nombreux voyages, en Europe et en Afrique, et se classe en milieu de tableau lors du dernier concours de bagadoù de seconde catégorie.

Groupes secondaires[modifier | modifier le code]

Une école de formation propose un éveil musical à partir de 8 ans et des cours de cornemuse, bombarde et caisse-claire. Une soixantaine de jeunes se perfectionne chaque année à la musique de bagad. Le bagadig, ou bagad école, est un groupe permettant aux jeunes sonneurs, toujours en formation, de jouer en groupe et de découvrir les concours. Il se présente aux concours de 5e catégorie et se produit lors de plusieurs autres manifestations.

Productions artistiques[modifier | modifier le code]

Créations[modifier | modifier le code]

« Buen Aven Tuna »[8] : Réalisée dans le cadre de son vingtième anniversaire, c'est le premier spectacle du bagad, véritable création d'un métissage musical unique (rock, jazz, latino, classique, électro) sur des arrangements et compositions des musiciens du Bagad Konk Kerne (Yann Cariou, Vincent Gestin, Padrig Sicard, Fabien Page, Mikaël Pelliet, Palain Munoz) avec la participation de Pierre Scouarnec pour les arrangements des cuivres, d'Eric Lavarec pour les cordes et d'Alain Cloirec, Stéphane Marrec et Palain Munoz pour la section rock. Il invite également des musiciens à participer : Patrick Ewen, Alain Cloirec (guitares), Stéphane Marrec (basse, contrebasse), Palain Munoz (batterie, machines, percussions), la section cuivres du Chili Con Carno Band, le Quatuor Avides de Cordes, 10 danseurs du Cercle Celtique Ar Rouedou Glas.

Le bagad accompagne en parallèle des artistes, tels que Red Cardell, Yvan Le Bolloc'h dans le cadre de son Breizh Tour, Dan Ar Braz avec le spectacle Célébration (en remplacement du bagad Kemper à Equeurdreville et à Athis-Mons)[2]. Une collaboration est prévue avec le Big Band de Bielefeld-Senne (ville jumelée avec Concarneau) et le cercle celtique Ar Rouedou Glas en vue des festivités programmées en 2014 pour le 300e anniversaire de la ville allemande[2].

« Eren »[9] : À l'occasion de son trentième anniversaire, le Bagad Bro Konk Kerne invite le groupe Pevarlamm et présente une nouvelle création originale, accompagné des 6 musiciens du groupe, dont Konogan an Habask aux binioù, bombardes, uilleann-pipes, low whistles et Elsa Corre au chant. Sous la direction de Fabien Page, penn sonneur du Bagad, « Eren » (qui signifie « unis » en breton) allie les compositions de chacun et des morceaux créés pour l’occasion. La première représentation du concert est donnée le 11 novembre 2016 à Concarneau.[10]

Participations[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du festival des Filets bleus, le bagad accompagne le guitariste Dan Ar Braz pour le final en 2005, puis il remplace le bagad Kemper dans la création Celebration en 2014[11]. En 2016, une dizaine de sonneurs accompagnent Carlos Nuñez et l'orchestre symphonique de Bretagne en concert pour le festival[12].

Le 7 octobre 2017, le bagad Konk Kerne accompagne le guitariste Pat O'May lors d'une soirée anniversaire à Trégueux réunissant des guitaristes qui ont croisés son chemin comme Ron Thal (Guns N' Roses), Pat McManus, Patrick Rondat, Jonathan Noyce. Le concert donne lieu à l'enregistrement d'un album live.

Discographie[modifier | modifier le code]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bagad. De la deuxième à la quatrième catégorie », Le Télégramme, 30 janvier 2012
  2. a b et c Bagad Konk Kerne. Un bout de tournée avec Dan Ar Braz, Le Télégramme, 28 janvier 2013
  3. Résultats du championnat 2013, 3e cat., Bodadeg Ar Sonerion
  4. « Bagad Konk Kerne : André Le Torc'h quitte la présidence », dans Le Télégramme, le 23 novembre 2001, consulté sur lejournaldesentreprises.com le 1 février 2015
  5. a et b « Concarneau. Le président du bagad passe la main », dans Le Télégramme, le 1 février 2015, consulté sur www.letelegramme.fr le 1 février 2015
  6. « Un supplément de bagage culturel pour le bagad », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Bagad Konk Kerne. Yann Cariou passe la main », dans Le Télégramme, 27 septembre 2011, consulté sur www.letelegramme.fr le 22 décembre 2013
  8. "Buen" traduit un goût latin pour les musiques ensoleillées, "Aven" (la rivière en breton) rappelle l'identité bretonne et "Tuna" (le thon en anglais) emblème du bagad et de sa ville de Concarneau.
  9. « EREN | Création du Bagad Bro Konk Kerne », sur Bagad Bro Konk Kerne (consulté le 2 novembre 2016)
  10. « Bagad. La formation fête ses 30 ans », Le Telegramme,‎ (lire en ligne)
  11. « Bagad Konk Kerne. Avec Dan ar Braz aux Filets bleus », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  12. « Concarneau. Retour aux sources pour le bagad Bro Konk Kerne », Ouest-France,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]