Patrik Ewen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Patrick Ewen)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrik Ewen
Description de cette image, également commentée ci-après
Patrik Ewen au violon avec le trio EDF en 2016.
Informations générales
Naissance
Bône (Algérie)
Activité principale conteur, chanteur, musicien
Genre musical Folk, chanson bretonne
Instruments guitares, violon, harmonica, accordéon
Années actives depuis les années 1970
Labels Coop Breizh
Site officiel blog

Patrik Ewen est un conteur, chanteur et musicien breton.

Comme d'autres musiciens bretons de sa génération, il est issu du label Névénoé, dont il a retrouvé certains membres ces dernières années au sein du Trio EDF, ou il chante à la fois en breton, en français et en anglais, et joue de multiples instruments: violon, harmonica, guitare, banjo, mandoline, accordéon...

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrik Ewen à l'accordéon en 2014.

Né à Bône (Afrique du Nord) en 1948 d'une famille originaire de Plounéour-Ménez dans les monts d’Arrée, Patrik Ewen commence sa carrière en interprétant notamment des chansons de Graeme Allwright[1]. C'est lors d'une de ces sessions, à Brest, qu'il rencontre Gérard Delahaye et c'est avec qu'il produira ses deux premiers albums consacrés aux ballades traditionnelles d’Écosse et de Bretagne. Sa chanson sur son pays d'origine, Là-bas dans les Monts d’Arrée, est un succès.

Sa passion pour les histoires, son terroir, et la poésie l’amène très vite à conter lors de ses spectacles. Il s'oriente alors vers les contes fantastiques ou épiques, qui donneront, dans les années 1980, trois créations au festival des Tombées de la Nuit à Rennes : Chants et Contes fantastiques au pays de la brume, Récits barbares et À la lisière des trois pays des deux mondes. Plus tard, toujours inspiré des contes et légendes de Bretagne mais aussi des romans de J. R. R. Tolkien, notamment Le seigneur des anneaux, Patrik Ewen commence alors à travailler pour la télévision où il crée le feuilleton Les Sept Guerriers de l’impossible, puis, en 1987, il écrit et produit, à nouveau en compagnie de Gérard Delahaye, une série télévisée intitulée La Légende de l’Ouest. Également en collaboration avec Gérard Delahaye, il produit et anime un programme pour la jeunesse, Merlin Arkenciel, pour lequel seront écrits et interprétés quelque 250 scénarios. Parallèlement, il monte un spectacle de chants et de contes pour enfants qu’il donnera à travers toute la Bretagne.

Reconnu dans tout le pays pour son talent de conteur, il n'en est pas moins resté musicien. C’est en compagnie de ses fidèles amis, Gérard Delahaye et Melaine Favennec, qu’il crée le trio EDF et enregistre un premier album, Kan Tri, en 2003, puis un deuxième, Tri Men, en 2007. Pour ce trio, il a notamment mis en musique un poème de Pierre-Jakez Helias, Luskellerez evit ur bugel koz.

En 2012, il sort un nouvel album personnel, Liberté attitude. Les précurseurs Glenmor, Hélias ou Gwernig ne sont pas loin, avec leur même verbe altier, les mêmes images fortes et ce talent de mettre en poésie les héros du quotidien, comme l’exilé de la Gwerz an harluad du grand Youenn. Avec sa ballade La fanfare jouait, valsez Matilda, il rejoint également les grands folk singer qui savent dire le malheur du monde en une simple chanson, dans le cas présent les horreurs d’une guerre qui envoie les jeunes au casse-pipe[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Beggin' I will go, Névénoë (un recueil de chansons écossaises traditionnelles)
  • 1977 : Ker Ys, Mengleuz/Coop Breizh
  • 1992 : Berceuses pour les vieux enfants, Lorienn production / dist. Coop Breizh
  • 2012 : Liberté attitude, Dylie/Coop Breizh
  • 2014 : Récits Barbares, DVD Studio Le Rocher/ Coop Breizh

En collaboration avec Gérard Delahaye et Yvon Le Men[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Vers l'extrême nord du monde, dist. Coop Breizh

Trio EDF avec Gérard Delahaye et Melaine Favennec[modifier | modifier le code]

Participations diverses[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • La Légende de Ronan Kéradalan
  • À la lisère des 3 pays et des 2 mondes
  • Les Récits barbares
  • en 2007 et 2008 : Trop homme de terre pour être marin, Le Trèfle et le Chardon, Rêves et Frissons
  • en 2009 : Vers l'extrême nord du monde, avec Gérard Delahaye et Yvon Le Men

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview
  2. Michel Toutous, « Patrik Ewen en toute liberté », ArMen, janvier-février 2013, p.70

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Convenant, La musique celtique, Hors Collection, , 76 p. (ISBN 2258044464), « Patrick Ewen », p. 20
  • Daniel Morvan (photogr. Bernard Galéron), Bretagne, Terre de musiques, e-Novation, , 144 p. (ISBN 978-2-9516936-0-9), « En(chanter) - kanañ ha dudiañ : Les nouveaux bardes. Patrik Ewen, le korrigan semeur de rêves », p. 100-101
  • Dominique Le Guichaoua, « Patrick Ewen. Et tout ça c'est vrai ! », Trad Magazine, no 78,‎ , p. 10-12

Liens externes[modifier | modifier le code]