Aziz Senni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aziz Senni est un entrepreneur et investisseur franco-marocain né le à Khouribga (Maroc).

Biographie[modifier | modifier le code]

Aziz Senni est né le 31 août 1976 à Khourigba (Maroc), d'où sont originaires ses parents.

Il arrive en France à l'âge de 40 jours[1]. De père cheminot et de mère femme au foyer, aîné d'une famille de six enfants, Aziz Senni a passé son enfance dans la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines[2].

Marié, père d'un enfant, il vit à Mantes-la-Jolie.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 2000, il s'inspire de l'idée des « taxis brousse » pour créer Alliance Transport et Accompagnement, société de « taxis collectifs »[3]. Cette dernière est mise en liquidation judiciaire le 21 juillet 2016.

En 2007, il lance Business Angels des cités (BAC)[4], fonds d’investissement consacré au développement économique des banlieues.

En 2009, la société de gestion Business Angels des Cités (BAC), gérant les fonds BAC I et BAC II, est radiée du Registre du commerce[5]. Impact Partners, nouvelle société de gestion créée le 21 novembre 2008, reprend la gestion de ces fonds[6].

En novembre 2010, en collaboration avec la journaliste économique Catherine Bernard, il publie Monte ton biz : les dix commandements de l'entrepreneur des cités.

L'année suivante, la présidence de la Commission européenne le sélectionne afin de participer à un programme destiné aux jeunes de moins à 40 ans fort potentiel : « 40 under 40 : European Young Leaders »[7].

En 2013, il crée l’École des découvertes[8], association recrutant des jeunes issus de milieux défavorisés afin de les former en alternance aux métiers de l'informatique. La même année, il est classé 63e leader économique français dans la catégorie des dirigeants de moins de 40 ans par Le Figaro Magazine[9]. Avec Jean-Marc Pitte, il publie L’ascenseur social est toujours en panne, il y a du monde dans l'escalier, préfacé par Jean-Louis Borloo. Les droits d’auteurs seront reversés à une association de soutien aux femmes en difficulté.

En mai 2017, il a créé à Dakar C Mon Taxi !, un opérateur de micro-leasing en Afrique francophone dont le but est de former et de financer, sans apport ni caution, des entrepreneurs taxis afin qu'ils deviennent propriétaires de leur outil de travail[10].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

En 2007, il est nommé conseiller spécial sur les questions de société auprès de François Bayrou, candidat UDF à l'élection présidentielle[11]. La même année, il se présente aux élections législatives dans la 8e circonscription des Yvelines sous l'étiquette UDF-MoDem (7,62 %)[12].

L'année suivante, il rejoint le Nouveau Centre présidé par Hervé Morin où il exerce la fonction de secrétaire national chargé des PME[13].

En 2012, il devient porte-parole d'Hervé Morin, ministre de la Défense, candidat à l'élection présidentielle[14]. L'année suivante, Jean-Louis Borloo lui propose de cofonder l'UDI et le nomme secrétaire national en charge de la prévention de la délinquance.

En 2014, candidat aux élections municipales à Creil, sa liste « Creil en action » réalise 4,62 % des suffrages.

Après le retrait de Jean-Louis Borloo de la vie politique, il quitte l'UDI et suspend tout engagement politique.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'ascenseur social est en panne, j'ai pris l'escalier, éditions l'Archipel (préface Claude Bébéar)
  • Monte ton biz, les 10 commandements de l'entrepreneur, éditions Pearson
  • L'ascenseur social est toujours en panne, il y a du monde dans l'escalier, avec Jean-Marc Pitte, éditions Le Passeur (préface Jean-Louis Borloo)
  • « Faire émerger des banlieues des acteurs de poids », Revue internationale et stratégique, no 73,‎ , p. 71-73 (DOI 10.3917/ris.073.0071, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]