Auguste Chérion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auguste Chérion
Description de l'image Auguste Chérion - imprimé avec photo dédicacée à l'abbé Delépine - 03.jpg.

Naissance
Pamiers (France)
Décès
Paris (France)
Activité principale Compositeur, Pianiste et Organiste
Style
Formation École Niedermeyer de Paris

Auguste Chérion, né le à Varennes-sur-Allier (Allier) et mort en 1904, est un compositeur de musique et maître de chapelle français. Il a exercé comme maître de chapelle à la cathédrale de Moulins pendant 25 ans, puis, à partir de 1896, à l'église de la Madeleine, à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auguste Chérion est le fils de Joseph Chérion, conducteur de diligence, demeurant à Varennes-sur-Allier, et d'Anne Justine Hérodet.

Il entre au séminaire et devient prêtre du diocèse de Moulins[1]. Il exerce pendant 25 ans la charge de maître de chapelle de la cathédrale de Moulins.

En juin 1896, il succède à Gabriel Fauré comme maître de chapelle de la Madeleine. À sa mort, c'est Achille Runner qui lui succède. La maîtrise de la Madeleine comportait alors une trentaine de jeunes garçons[2].

L'abbé Chérion était chanoine honoraire de la cathédrale de Moulins.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Auguste Chérion a composé aussi des mélodies profanes.

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé A. Poupin, Notice biographique sur l’abbé A. Chérion, maître de chapelle de la Madeleine, à Paris, chanoine honoraire de la cathédrale de Moulins, 1854-1904, Arras, Procure générale de musique religieuse, 1907, 33 p.
  • Bernard Trapes, Figures célèbres de l'Allier, 2002. (ISBN 2-901264-51-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]