Aubigny-sur-Badin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aubigny-sur-Badin
Aubigny-sur-Badin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Langres
Commune Le Montsaugeonnais
Statut Ancienne commune
Code postal 52190
Code commune 52024
Démographie
Population 46 hab. (1954)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 46″ nord, 5° 16′ 59″ est
Superficie 3,42 km2
Historique
Date de fusion 1959
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 15.svg
Aubigny-sur-Badin
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 15.svg
Aubigny-sur-Badin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Aubigny-sur-Badin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Aubigny-sur-Badin

Aubigny-sur-Badin est une ancienne commune française du département de la Haute-Marne en région Grand Est. Elle est rattachée à la commune de Vaux-sous-Aubigny en 1959.

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, cette ancienne commune est située sur le Badin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie d'Aubigny appartenait à l'évêque de Langres.

En 1789, ce village fait partie de la province de Champagne dans le bailliage de Langres, la châtellenie de Montsaugeon et la prévôté de Montsaugeon.

Le , la commune d'Aubigny-sur-Badin est rattachée à celle de Vaux-sous-Aubigny sous le régime de la fusion simple[1]. Le , Vaux-sous-Aubigny devient une commune déléguée au sein du Montsaugeonnais[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260244252214234243258275275
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
231231226197196172175166147
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
122110103808672664846
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini[3])

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise Saint-Symphorien ; nef et collatéraux élevés au XIIe siècle ; choeur, première travée de la nef, façade occidentale et porche du XIIIe siècle. Cette église est l'unique vestige d'un ancien prieuré fondé au XIe siècle qui fut détruit pendant la guerre de Trente Ans
  • Calvaires : St. Symphorien (1806), Maison Flocard (1860) et la Bouclière
  • Fontaine-lavoir-guévoir du XIXe siècle
  • Fontaine avec longue auge de 1876, rue des vignes
  • Tilleul de Sully, qui date de 1600 environ

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :