Attack of the Graske

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attack of the Graske
Épisode de Doctor Who
Titre original Attack of the Graske
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 0 (spécial Noël)
Réalisation Ashley Way
Scénario Gareth Roberts
Production Jo Pearce
Sophie Fante
Andrew Whitehouse
Durée 60 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :
sur BBC Red Button
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnon :
le joueur
Epoque 2006
Chronologie
Précédent L'Invasion de Noël Une nouvelle Terre Suivant
Liste des épisodes

Attack of the Graske (l'attaque du Graske) est un mini-épisode interactif spécial du feuilleton télévisé britannique de science-fiction Doctor Who. Il fut diffusé le 25 décembre 2005 sur la chaîne interactive BBC Red Button. Le jeu est jouable depuis sur le site de la BBC.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pendant que Rose est restée à un concert du groupe ABBA, le Docteur invite le joueur à l'aider à vaincre un être malfaisant nommé le Graske.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • David Tennant : Le Docteur
  • Jimmy Vee : Le Graske
  • Lisa Palfrey : La maman
  • Nicholas Beveney : Le papa
  • Mollie Kabia : La fille
  • James Harris : Le garçon
  • Robin Meredith : Le grand-père
  • Gwenyth Petty : La grand-mère
  • Roger Nott : Le vieil homme
  • Catherine Olding : La jeune femme
  • Ben Oliver : Urchin

Résumé[modifier | modifier le code]

Le jeu est en vue subjective avec le Docteur s'adressant au joueur directement. Il explique qu'en l'absence de Rose, restée en 1979 pour assister à un concert du groupe ABBA il va avoir besoin de son aide et il utilise son tournevis sonique afin de modifier la télécommande du joueur. Il cherche à débusquer un Graske, un être malfaisant qui envahit les planètes en prenant possession de ses habitants. Le Docteur amène le joueur à regarder deux vidéos du Noël d'une famille anglaise, l'une vue du téléviseur, l'autre vue par le caméscope tenu par une jeune fille, et d'essayer de deviner quel membre est possédé par une force étrange.

Lorsque celui-ci est deviné, un Graske apparaît et hypnotise le père de famille. Le Docteur demande au joueur de contrôler le TARDIS via un mini-jeu puis de repérer la trace du Graske dans un autre mini-jeu. La caméra se dirige dans une rue enneigée lors d'un Noël du XIXe siècle et circule entre les différentes personnes. Il s'agit pour le joueur de repérer où se cache le Graske. Une fois débusqué celui-ci prend possession d'un jeune garçon, Urchin.

Le Docteur emmène le joueur dans le repère des Graske, protégé par différentes portes s'ouvrant par des mini-jeux. Des Graskes s'affairent autour de corps en stases issus de différentes planètes et de différents temps. Le Docteur libère un Slitheen qui poursuit les Graskes et demande au joueur de faire un choix entre deux boutons, l'un permettant de téléporter tout le monde dans son lieu d'origine, l'autre de geler tout le monde sur place.

Selon le choix du joueur, l'épisode donnera lieu à deux fins différentes :

  • Dans l'une, les parents sont toujours possédés et parlent de façon mécanique, ce qui fait pleurer la benjamine qui a l'impression que ses parents ont gâché Noël.
  • Dans la seconde, les parents reviennent à eux et Noël peut continuer.

Le Docteur évalue le score du joueur. Selon les actions, le Docteur estime s'il n'est pas "prêt" ou s'il y a une possibilité qu'il revienne faire appel à lui dans le futur. Il réutilise son tournevis sonique pour enlever la modification sur la télécommande et dit au revoir au joueur.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • On voit un Slitheen parmi les extra-terrestres enlevés par le Graske.
  • Les Graskes seront revus dans un mini-épisode ainsi que dans la série spin-off The Sarah Jane Adventures.
  • Le compte à rebours au début de l'épisode utilise l'alphabet de Gallifrey utilisé dans les romans dérivés de Doctor Who. La musique qui est jouée durant ce compte à rebours est une réorchestration du thème de Doctor Who.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • On peut entendre les chansons de Noël, Jingle Bells Rock et Another Rock And Roll Christmas.
  • Après avoir modifié "soniquement" la télécommande du joueur, il lui demande à ce que le chat ne s'assoie pas dessus pour sa propre santé. De plus, après avoir remis la télécommande à la normale, le Docteur explique qu'il reste des résidus partiels et qu'il vaudrait mieux ne pas qu'il zappe sur ITV ce soir s'il ne veut pas que l'univers explose. ITV est la principale chaîne concurrente de la BBC.

Production[modifier | modifier le code]

L'idée d'un épisode interactif vient de la productrice exécutive, Julie Gardner et l'épisode avait pour titre de travail Changeling World (le monde des changeformes)[1]. Gardner souhaitait que l'épisode interactif soit autre chose qu'un clip-show et souhaitait une production sophistiquée avec de nouveaux extra-terrestres, un nouveau lieu et de nouveaux effets spéciaux. C'est le scénariste Gareth Roberts qui s'occupera de l'écriture de cet épisode.

Une partie de l'épisode fut tournée en extérieur à la Coal Exchange et au Mount Stuart Square, dans la baie de Cardiff[2].

Diffusion[modifier | modifier le code]

L'épisode fut diffusé pour la première fois le 25 décembre 2005 sur la chaîne interactive BBC Red Button et fut joué par près de 496 000 téléspectateurs. Il fut de nouveau rediffusé lors du jour du nouvel an après la rediffusion de "The Christmas Invasion" avant d'être diffusé gratuitement sur le site de la BBC sous un format jouable avec une souris.

L'épisode est diffusé en 4:3 contrairement aux autres épisodes de la série tournés en 16/9.

La nature de cet épisode pose problème aux fans ne sachant s'il doit être rangé en tant qu'épisode ou jeu vidéo. De plus, l'histoire est relativement canonique étant donné que le Graske réapparaît dans « Whatever Happened to Sarah Jane? » un épisode de la série dérivée The Sarah Jane Adventures et que dans cet épisode, Sarah Jane explique que les Graskes ont tenté d'envahir la Terre.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]