Le Règne des Cybermen, deuxième partie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Règne des Cybermen
Deuxième partie
Épisode de Doctor Who
Titre original The Age of Steel
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 6
Réalisation Graeme Harper
Scénario Tom MacRae
Production Phil Collinson
Durée 46 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : sur BBC One

Drapeau de la France France : sur France 4

Personnages Docteur :

10e (David Tennant)
Compagnons :
Rose Tyler
Mickey Smith

Chronologie
Liste des épisodes

Le Règne des Cybermen, deuxième partie (The Age of Steel) est le sixième épisode de la deuxième saison de la seconde série télévisée Doctor Who, diffusé pour la première fois le sur la chaîne BBC One. Cet épisode constitue avec le cinquième épisode, Le Règne des Cybermen, première partie, une histoire en deux parties.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les Cybermen prennent le contrôle de Londres et commencent à convertir la population. Alors que Jackie tombe sous le contrôle de Lumic, le Docteur, Rose et Mickey deviennent des fugitifs dans un monde de terreur. Une ultime attaque de l'usine est leur dernière chance…

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épisode démarre immédiatement après les événements de l'épisode précédent. Les Cybermen entourent le petit groupe composé du Docteur, Rose, Mickey, Pete et les Prêcheurs. Alors qu'ils sont sur le point d'être tués, le Docteur utilise sa batterie de recharge venue du TARDIS afin de provoquer une surtension sur les Cybermen et de les désintégrer. Ils s'enfuient, laissant Jackie à l'intérieur de la demeure. Pete s'avère être « Gemini », le mystérieux informateur des Prêcheurs à l'intérieur de Cybus Industries. Tous voient les habitants de Londres qui portent des "EarPod" se diriger comme des zombies vers les usines de Cybus afin d'être convertis en Cybermen. Ricky est tué par les Cybermen en tentant de passer une barrière. Le groupe se rend à l'usine et se sépare afin d'empêcher les plans de John Lumic de se concrétiser.

Mickey et Jake, l'un des prêcheurs, entrent dans le zeppelin de Lumic afin de détruire le signal envoyé aux "EarPod". Rose et Pete s'infiltrent dans l'usine en se faisant passer pour des candidats zombifiés mais sont surpris par un Cyberman ayant le cerveau de Jackie. Celui-ci considère Pete comme l'un des fondateurs de leur race et l'envoient ainsi que Rose se faire améliorer. Le Docteur et une Prêcheuse du nom de Mrs. Moore s'infiltrent dans les souterrains afin d'entrer dans l'usine, mais Mrs. Moore est tuée par un Cyberman, après avoir révélé au Docteur qu'elle a changé son nom et abandonné sa famille afin de les protéger. Au cours de leur escapade, le Docteur découvre que les Cybermen ont un inhibiteur d'émotions et que le détruire provoquerait aux Cybermen la conscience de leur état et donc leur auto-destruction. Capturé, le Docteur se retrouve face à Rose et Pete dans le centre de contrôle de Lumic.

Lumic ayant subi une tentative d'assassinat par son subordonné est converti de force en Cyber Contrôleur. Le Docteur parvient à alerter Mickey afin qu'il détruise le transmetteur depuis le zeppelin, ce qui provoque la fuite des humains zombifiés. Puis, grâce à un code, ce dernier lance la destruction des inhibiteurs d'émotions, poussant les Cybermen au désespoir. L'usine de Lumic s'autodétruit et le Docteur et ses compagnons parviennent à rejoindre le zeppelin de Lumic à temps. Mickey explique qu'à la suite de la mort de Ricky, il décide de rester dans ce monde parallèle et souhaite aider les Prêcheurs à détruire les usines de Cybus, même si cela signifie ne plus jamais pouvoir revenir dans son monde d'origine. Rose et le Docteur repartent dans le TARDIS qui se dématérialise sous les yeux de Mickey et Jake.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'expression de Lumic "Excellent" renvoie à celle des Cybermen dans l'épisode « Revenge of the Cybermen » (1975).
  • Le "Cyber-controler" était déjà apparu dans « The Tomb of the Cybermen » (1967) et « Attack of the Cybermen » (1985).
  • Rose reconnaît les Cybermen après en avoir vu un masque dans le musée de Van Statten dans l'épisode « Dalek ».
  • Mickey se compare encore une fois à K-9 et reparle de son utilisation d'un camion dans « À la Croisée des chemins ».
  • Mickey Smith arrête l'aventure ici, en choisissant de mener la vie de son double. C'est le premier compagnon de la nouvelle série à partir de son plein gré.

Références extérieures[modifier | modifier le code]

  • Pete Tyler compare les résistants au « Scooby-gang » c'est-à-dire les amis de Scooby-doo.
  • L'entreprise Lumic se situe dans le bâtiment de la Battersea Power Station qui a servi de couverture à la pochette de l'album Animals des Pink Floyd. Cet album contient un morceau, Sheep, montrant les moutons allant à l'abattoir qualifié de « vallée d'acier ». Ce parallèle est souligné par le Docteur comparant les humains entrant dans l'usine à des moutons.

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Afin de marquer le retour des Cybermen dans la série, Russell T Davies souhaitait s'inspirer d'une pièce audiophonique tirée de Doctor Who, "Spare Parts" de Marc Platt, qu'il considérait comme l'une des meilleures histoires écrites autour des Cybermen. Dans cette histoire on apprenait comment, sur la planète Mondas, un empereur mégalomaniaque avait converti son peuple à l'image des Cybermen. Le passage où une femme découvrait avec horreur être devenue un Cyberman se trouvait déjà dans cette pièce et Davies souhaitait que l'épisode se déroule dans un monde humain afin que le spectateur puisse comprendre l'horreur de la conversion. Il confie le scénario du double épisode au scénariste Tom MacRae.

Dans l'idée originale de MacRae, les êtres humains se convertissaient peu à peu en Cybermen en améliorant différentes parties de leur corps. L'idée fut jugée peu crédible par Davies et tous deux imaginèrent la transformation en Cyberman comme la « mise à jour » d'un programme. À l'origine John Lumic devait gouverner avec son fils, mais le personnage fut remplacé par celui de M. Crane ; Rose devait tuer la Jackie-Cyberman ; le Cyberman tué par le Docteur devait être à l'origine un enfant de onze ans ; et Rose devait ramener Jackie dans cet univers parallèle (une idée qui fut gardée pour plus tard).

Tournage[modifier | modifier le code]

Le double épisode fut tourné lors du troisième bloc de tournage de la deuxième saison en même temps que « L'Armée des ombres » et « Adieu Rose ». Le réalisateur engagé pour ces épisodes fut Graeme Harper un vétéran de la série qui avait déjà réalisé des épisodes de la série classique comme « The Caves of Androzani » (1984) et « Revelation of the Daleks » (1985).

Le tournage de l'épisode eut lieu entre novembre 2005 et janvier 2006 dans la région de Cardiff à l'exception de quelques scènes à Londres en novembre[1] :

  • Le quartier londonien de Lambert Pier, pour les scènes où le Docteur et ses compagnons repartent dans le TARDIS (filmées le 1er novembre 2005).
  • Des prises de vues de la Battersea Power Station qui sert de décor à l'usine Cybus (filmées le 3 novembre 2005).
  • Les scènes dans le TARDIS ainsi que dans le zeppelin de Lumic, à l'appartement des Tyler et les extraits des journaux furent tournées au studio Unit Q2 à Cardiff, le studio principal servant aux épisodes de la série (filmées les 7, 9, 10 et 18 novembre 2005).
  • La centrale électrique d'Uskmouth pour les scènes à l'entrée de l'usine de Lumic (filmées le 11 novembre 2005). À cette occasion la centrale ne put fermer que 6 heures, par conséquent le tournage fut ajourné et ces scènes furent tournées le 14 novembre à l'héliport de Cardiff.
  • L'usine désaffectée d'Ely Paper Mill pour les scènes se passant sur le toit de l'usine (filmées le 15 novembre 2005).
  • Sanatorium Road à Cardiff pour la scène où Mickey apprend aux autres la mort de Ricky (filmée le 15 novembre 2005).
  • Coedarhydyglyn dans le quartier St Nicholas de Cardiff pour les scènes à l'intérieur de la résidence des Tyler (filmées du 17 au 24 novembre 2005).
  • Le studio Unit G12 pour les scènes dans les couloirs de Cybus Industries (25 et 26 novembre 2005). À l'origine Mrs. Moore devait mourir dans les couloirs, mais l'épisode fut réécrit de sorte qu'elle survive assez longtemps pour assister à l'ouverture du Cyberman par le Docteur.
  • Les scènes de rues furent tournées du 28 novembre au 7 décembre dans différentes rues de Cardiff.
  • Grangemoor Park pour la scène où le Docteur et ses compagnons préparent leur plan devant l'usine de Cybus Industries (filmée le 5 décembre 2005).
  • Les docks de Newport pour les scènes de fuites et celle où Ricky est tué (filmées les 15 et 16 novembre 2005).
  • La brasserie Stella Artois dans le Monmouthshire pour les scènes dans l'usine de Cybus Industries (11 et 12 janvier 2006).
  • La RAF St Athan dans le Vale of Glamorgan pour les scènes sur le toit de l'usine Cybus (13 janvier 2006).

Post-production[modifier | modifier le code]

Une scène devait expliquer que Ricky et Jake étaient amants, mais fut supprimée au montage[2],[3]. Elle est disponible dans le coffret de la saison 2 édité en Angleterre.

TARDISode[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2, les épisodes de Doctor Who étaient accompagnés de « TARDISodes », mini-épisodes d'environ 60 secondes disponibles sur le net ou via téléphone portable. N'ayant pas rencontré le succès escompté, ils ont été arrêtés à la fin de la saison 2. Ils furent scénarisés par Gareth Roberts. Le TARDISode de cet épisode est une vidéo dans laquelle on entend John Lumic ordonner la « mise à jour » des êtres humains à travers le monde et l'effacement des êtres humains défectueux. Il fut filmé le 1er février 2006 et réutilise des prises de vues du double épisode.

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion le 20 mai 2006 sur BBC1, l'épisode a rassemblé 7,7 millions de téléspectateurs, soit 36 % de part de marché[4] et reçut un index d'appréciation de 86[4].

Critiques[modifier | modifier le code]

Le critique du site IGN, Ahsan Haque, donne la note de 7,9 sur 10 à l'épisode estimant que s'il aime la façon dont Mickey devient indépendant, il trouve qu'il fonctionne trop comme un épisode « pop-corn » où la conversation entre le Docteur et Lumic à propos des émotions effacées couvre l'histoire autour des Cybermen[5]. Nick Setchfield de SFX donne au double-épisode une critique positive, soulignant la réalisation de Harper, les Cybermen et l'univers parallèle. Il trouve néanmoins que Roger Lloyd Pack surjoue son personnage et le trouve trop « unidimensionnel »[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Age of Steel - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 20 janvier 2014)
  2. Attitude, May 2006
  3. Daniel Kilkelly, « Davies wanted 'Doctor Who' gay kiss », Digital Spy, (consulté le 26 mars 2012)
  4. a et b « The Age of Steel », Doctor Who Magazine, Tunbridge Wells (Kent), Panini Comics, no 14 – Special Edition « The Dr Who companion Series • Two »,‎
  5. Ahsan Haque, « Doctor Who: "The Age of Steel" Review », IGN, (consulté le 19 janvier 2013)
  6. Nick Setchfield, « Doctor Who 2.5 and 2.6 Rise of the Cybermen/The Age of Steel » [archive du ], SFX, (consulté le 31 décembre 2012)