Association pour le droit des femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Association pour le droit des femmes
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Pays
Organisation
Fondateur

L'Association pour le droit des femmes créée le 16 avril 1870 par Léon Richer est une association œuvrant pour l'amélioration de la condition de la femme. En 1882, elle devient la Ligue française pour le droit des femmes (LFDF).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 16 avril 1870, Léon Richer fonde La Société pour l'amélioration du sort des femmes plus connue sous le nom d'association pour le droit des femmes. Le 17 juillet, son comité central de direction est constitué avec Maria Deraismes, Amélie Bosquet, la Comtesse de Guyon, Euphémie Garcin, Nelly Lieuter, Gabriel Bovet, Marie Ferraud, Louis Jourdan. Cette association doit être dissoute en 1875 mais Léon Richer la reforme en 1877. En 1882, Richer crée une nouvelle association qui cette fois s'appelle la Ligue française pour le droit des femmes et dont Victor Hugo est président d'honneur[1]. Celle ligue est caractérisée par la mixité, la laïcité et l'influence de la libre pensée[2]. Maria Vérone assure la présidence de 1919 à 1938[3].

Marie Antoine en assura la présidence de 1924 à 1930[4].

Effectifs[modifier | modifier le code]

La Ligue française pour le droit des femmes compte 196 adhérentes en 1884. Pendant la période d'entre-deux-guerres, ses effectifs oscilleraient entre 1100 et 2500 adhérentes selon les années, bien que 25.000 cotisations soient revendiquées en 1935. À la Libération, ses effectifs chutent à un chiffre compris entre 250 et 400 cotisants. 300 à 400 membres sont revendiqués dans les années 1950[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paulette Bascou-Bance, La mémoire des femmes : anthologie, Elytis, , 575 p. (ISBN 978-2-914659-05-5, lire en ligne), p. 233
  2. a et b Olivier Wieviorka (dir.), Julie Le Gac, Anne-Laure Ollivier et Raphaël Spina, La France en chiffres : de 1870 à nos jours, Paris, Perrin, , 666 p. (ISBN 978-2-262-02741-4, notice BnF no FRBNF44332330), p. 477
  3. Bard, Christine (1965-....). et Chaperon, Sylvie (1961-....)., Dictionnaire des féministes : France, XVIIIe-XXIe siècle (ISBN 978-2-13-078720-4 et 2-13-078720-7, OCLC 972902161, lire en ligne)
  4. Dray-Bensousan, Renée., Dictionnaire des Marseillaises, Marseille, Gaussen, , 397 p. (ISBN 978-2-35698-049-6 et 2356980490, OCLC 822017986, notice BnF no FRBNF43563665, lire en ligne)