Art séquentiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans l'étude de la bande dessinée, le concept d'art séquentiel, élaboré par Will Eisner[1], désigne des modes d'expression artistique dans lesquels des images se succèdent selon un ordre réfléchi afin d'élaborer soit une narration graphique[2] (c'est-à-dire une histoire racontée de manière visuelle), soit des contenus informatifs[2]. La bande dessinée est l'exemple le plus connu d'art séquentiel[3].

Définition[modifier | modifier le code]

Si une image unique (une illustration, un dessin d'humour…) peut être narrative, elle ne peut pas relever de la bande dessinée, puisque « le propre de celle-ci est le dévoilement progressif de l’histoire racontée, sa répartition en « paquets narratifs » ou « fragments d’espace-temps » placés les uns à la suite des autres[4]. » Pour autant, il ne suffit pas de juxtaposer des images pour créer une bande dessinée : il faut qu'elles entretiennent entre elles certains rapports de sens ou de temporalité[4].

En 1985, Will Eisner décrit ce concept dans son ouvrage La Bande dessinée, art séquentiel (en)[1][C'est-à-dire ?].

Scott McCloud, lui aussi auteur de bande dessinée, développe cette analyse dans ses ouvrages L'Art invisible : comprendre la bande dessinée (2000) et Réinventer la bande dessinée (2002). Pour lui, la pellicule d'un film, avant sa projection, s'apparente à une bande dessinée observée au ralenti[5].

Les expressions suivantes entretiennent un lien étroit avec le concept d'art séquentiel : narration visuelle[6], narration graphique[7], narration picturale[8],[9], narration séquentielle[9], narration picturale séquentielle[10], récit séquentiel[11],[12], littérature graphique[13],[11],[14],[15], littérature séquentielle[16] et illustration narrative[17]. Le terme de « sculpture séquentielle » a aussi été employé[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Eisner, 1990, p. 5.
  2. a et b Will Eisner, Le Récit graphique. Narration et bande dessinée (en), W. W. Norton, 2008 (1re ed. : Poorhouse Press, 1996), « Introduction: Comics as a Medium ».
  3. Scott McCloud, Understanding Comics, Harper Perennial, 1993, p. 5.
  4. a et b Thierry Groensteen, « Bande dessinée, mode d’emploi : un art séquentiel », sur editionsdelan2.com (consulté le 19 décembre 2018).
  5. « On peut considérer qu'avant qu'il soit projeté, un film est comme une bande dessinée très très très très ralentie ! » Scott McCloud, L'Art invisible.
  6. Eisner, 1990, p. 26.
  7. (en) Lan Dong (ed.), Teaching Comics and Graphic Narratives: Essays on Theory, Strategy and Practice, McFarland, 2012, p. v.
  8. (en) Neil Cohn (ed.), The Visual Narrative Reader, Bloomsbury, 2016, p. 26.
  9. a et b (en) Hannah Miodrag, Comics and Language: Reimagining Critical Discourse on the Form, University Press of Mississippi, 2013, p. 143.
  10. (en) Aaron Meskin et Roy T. Cook (ed.), The Art of Comics: A Philosophical Approach, Wiley-Blackwell, 2012, p. xxx.
  11. a et b (en) Carole Ann Moleti, « Graphic Literature: A Blend of Genre, Medium, and Form: An International Survey of Graphic Literature », The Internet Review of Science Fiction, June 2008.
  12. (en) Durwin S. Talon, Panel Discussions: Design in Sequential Art Storytelling, TwoMorrows Publishing, 2007, p. 102.
  13. Un terme forgé en italien par Hugo Pratt : letteratura disegnata. Voir Gianni Brunoro, Corto come un romanzo nuovo. Illazioni su Corto Maltese ultimo eroe romantico, 2e édition, Milan, Lizard, 2008, p. 225).
  14. (en) Andrew D. Arnold, « A Graphic Literature Library », sur time.com, (consulté le 19 décembre 2018).
  15. (en) J. J. Llorence, « Exploring Graphic Literature as a Genre and its Place in Academic Curricula », McNair Scholars Journal, vol. 15, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le 19 décembre 2018).
  16. (en) Keith Dallas, American Comic Book Chronicles: The 1980s, TwoMorrows Publishing, 2013, p. 117.
  17. (en) Shane McCausland and Yin Hwang (eds.), On Telling Images of China: Essays in Narrative Painting and Visual Culture, Hong Kong University Press, 2013, p. 23 n. 12.
  18. (en) Elaine H. Kim and Chungmoo Choi (eds.), Dangerous Women: Gender and Korean Nationalism, Routledge, 2012, p. 6 : « [Yong Soon] Min's ... visual essay, “Mother Load”, features the bojagi wrapping cloth... The first two parts of this sequential sculpture refer to the past and present of ... Korea. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]