Araripesuchus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Araripesuchus
Description de cette image, également commentée ci-après
Différentes vue du crâne
d'Araripesuchus wegeneri.
La barre verticale mesure 5 centimètres.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Infra-classe Archosauromorpha
— non-classé — Archosauria
— non-classé — Crurotarsi
Super-ordre Crocodylomorpha
Ordre Crocodyliformes
Sous-ordre  Notosuchia
Famille  Uruguaysuchidae

Genre

 Araripesuchus
Price[1], 1959

Espèces de rang inférieur

  • Araripesuchus gomesii Price, 1959 (espèce type)
  • Araripesuchus wegeneri Buffetaut, 1981
  • Araripesuchus patagonicus Ortega et al., 2000
  • Araripesuchus buitreraensis Pol & Apesteguia, 2005
  • Araripesuchus tsangatsangana Turner, 2006
  • Araripesuchus rattoides Sereno & Larsson, 2009

Araripesuchus est un genre éteint de crocodyliformes, un clade qui comprend les crocodiliens modernes et leurs plus proches parents fossiles[2]. Il est généralement rattaché au sous-ordre des Notosuchia (ou notosuchiens en français)[2],[3] et à la famille des Uruguaysuchidae[3]. Ses différentes espèces sont connues dans le Crétacé d'Amérique du sud et d'Afrique, de l'Albien au Maastrichtien, soit il y a environ entre 113 et 66 Ma (millions d'années)[4],[5].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Six espèces sont rattachées à ce genre, ce qui est un nombre remarquable pour des fossiles de vertébrés de cet âge.

Description[modifier | modifier le code]

Bloc de sédiments contenant plusieurs spécimens d'A. wegeneri du Niger[6].

Araripesuchus avait une taille comparable à celle de la plupart des Crocodyliformes, entre 1 et 1,80 mètre, pour une masse de l'ordre de 40 kg[9]. Le genre Araripesuchus se caractérise par ses bords renflés latéralement sur le museau, en particulier autour de son croc du maxillaire[8].

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste d'A. patagonicus.

Tous les restes fossiles d'Araripesuchus ont été découverts en Amérique du sud et en Afrique ce qui indique clairement une origine du genre sur le super-continent du Gondwana[4].

Classification[modifier | modifier le code]

Araripesuchus est un des genres les plus basaux des Notosuchia[2]. Il est généralement rattaché à la famille des Uruguaysuchidae en compagnie des genres Anatosuchus et Uruguaysuchus[3].

Article détaillé : Notosuchia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pt) L. I. Price, « Sobre um crocodilideo notossuquio do Cretacico Brasileiro », Boletim Divisao de Geolgia e Mineralogia Rio de Janeiro, vol. 118,‎ , p. 1–55
  2. a b et c (en) M. Bronzati, F. C. Montefeltro et M. C. Langer, « A species-level supertree of Crocodyliformes », Historical Biology,‎ , p. 1 (DOI 10.1080/08912963.2012.662680)
  3. a b et c (en) D. Pol, P. M. Nascimento, A. B. Carvalho, C. Riccomini, R. A. Pires-Domingues et H. Zaher, « A New Notosuchian from the Late Cretaceous of Brazil and the Phylogeny of Advanced Notosuchians », PLoS ONE, vol. 9, no 4,‎ , e93105 (PMID 24695105, PMCID 3973723, DOI 10.1371/journal.pone.0093105)
  4. a b et c (de) E. Buffetaut, « Die biogeographische Geschichte der Krokodilier, mit Beschreibung einer neuen Art, Araripesuchus wegeneri », Geologische Rundschau, vol. 70, no 2,‎ , p. 611–624 (DOI 10.1007/BF01822139)
  5. a et b (en) A. H. Turner, « Osteology and phylogeny of a new species of Araripesuchus (Crocodyliformes: Mesoeucrocodylia) from the Late Cretaceous of Madagascar », Historical Biology, vol. 18, no 3,‎ , p. 255–369 (DOI 10.1080/08912960500516112)
  6. a b et c (en) P. C. Sereno et H. C. E. Larsson. 2009. Cretaceous crocodyliformes from the Sahara. ZooKeys 28:1-143
  7. (en) F. J. Ortega, Z. B. Gasparini, A. D. Buscalioni et J. O. Calvo, « A new species of Araripesuchus (Crocodylomorpha, Mesoeucrocodylia) from the Lower Cretaceous of Patagonia (Argentina) », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 20, no 1,‎ , p. 57–76 (DOI 10.1671/0272-4634(2000)020[0057:ANSOAC]2.0.CO;2)
  8. a et b (en) Diego Pol et Sebastian Apesteguia, « New Araripesuchus Remains from the Early Late Cretaceous (Cenomanian–Turonian) or Patagonia », American Museum Novitates, vol. 3490, no 1,‎ , p. 1 (ISSN 0003-0082, DOI 10.1206/0003-0082(2005)490[0001:NARFTE]2.0.CO;2, lire en ligne)
  9. (en) « Araripesuchus - paleofiles.com » (consulté le 1er janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Araripesuchus Price, 1959

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]